Magazine Santé

CANCER du POUMON: Quelles différences entre fumeurs et non-fumeurs? – ERS International Congress 2015

Publié le 28 septembre 2015 par Santelog @santelog

CANCER du POUMON: Quelles différences entre fumeurs et non-fumeurs? – ERS International Congress 2015Alors que le tabagisme est le principal facteur de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC : non-small cell lung cancer), l’incidence de ce cancer, chez les non-fumeurs, augmente dans de nombreux pays. Des différences importantes sont identifiées, dans les symptômes et les pronostics de cancer du poumon, entre fumeurs et non-fumeurs, par cette étude du Portuguese Institute of Oncology (Lisbonne). Ces données, présentées au Congrès 2015 de l’European Lung Foundation, révèlent un résultat fondamental, les non-fumeurs, atteints de cancer du poumon peuvent espérer une survie double de celle des fumeurs, après le diagnostic: soit 51 mois, au lieu de 25 mois pour les fumeurs.

Rappelons que le cancer du poumon non à petites cellules est de loin le type le plus courant de cancer du poumon, il représente 85 à 90 % de tous ces cancers. Si la fumée du tabac est son principal facteur de risque, ce cancer touche néanmoins des non-fumeurs. Cette analyse de chercheurs portugais en identifiant des différences significatives dans les particularités cliniques et la survie entre fumeurs et non-fumeurs atteints de ce cancer, répond à une partie de nos questions sur les facteurs spécifiques de ce cancer chez les non-fumeurs. Elle révèle aussi les défis en pratique clinique, avec l’apparition simultanée de nombreuses comorbidités, les difficultés d’interprétation des symptômes cliniques et la personnalisation du traitement.

Le Dr Dr Cátia Saraiva, pneumologue à l’Institut portugais d’oncologie Lisbonne a mené son étude auprès de 504 non-fumeurs et 904 fumeurs atteints de NSCLC. Son analyse constate que,

les patients non-fumeurs sont plus susceptibles

·   d’être des femmes,

·   d’être atteints de forme la plus commune de NSCLC,

·   sans ou avec une forme plus légère de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC),

·   moins de maladie cardiaque et d’antécédent de cancer du larynx,

·   de perdre moins de poids.

·   d’être diagnostiqués à un stade plus avancé de la maladie (59% d’entre eux au stade IV),

ØMais le principal résultat concerne leur survie après diagnostic, soit 51 mois vs 25 mois pour les fumeurs.

Des différences identifiées qui, non seulement engagent évidemment à ne pas fumer mais vont contribuer à améliorer le diagnostic et à poursuivre des recherches pour pouvoir mieux comprendre les facteurs et processus en jeu. Car l’identification des facteurs explicatifs de ces différences fumeurs/non-fumeurs n’est pas si simple : Dans le groupe non-fumeurs, les chercheurs ont notamment identifié une exposition professionnelle à des agents cancérigènes dans 9% des cas, une histoire familiale de cancer du poumon dans 5% des cas, un précédent diagnostic de cancer dans 6% des cas, et une pression artérielle élevée dans 18% des cas.

N.B. Rappelons que la cigarette est à l’origine de 48% des décès liés aux cancers. Que son association est extrêmement élevée avec les décès par cancers du poumon, des bronches et de la trachée (80%), du larynx (77%), de la cavité buccale, de l’œsophage et de la vessie (50%).

Source: ERS International Congress 2015 Communiqué 27 Sept, 2015 Differences in epidemiological and clinical features in non-small cell lung cancer (NSCLC) in never and ever smokers

CANCER du POUMON: Quelles différences entre fumeurs et non-fumeurs? – ERS International Congress 2015
Plus d’études surle Cancer du poumon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine