Magazine Culture

RECTIFY : Rencontre avec Aden Young

Publié le 29 septembre 2015 par Misteremma @misteremma

RECTIFY : Rencontre avec Aden Young

Il y a quelques jours d'ici, je recevais un message de Sundance Channel annonçant la diffusion en exclusivité de la saison 3 de la série Rectify. Le message proposait, également, une rencontre avec le héros de la série, Aden Young. Vous imaginez que j'ai sauté sur l'occasion...

Dans le premier épisode, on découvre la libération de votre personnage, Daniel Holden. Il vient passer presque deux décennies dans le couloir de la mort. Comment envisager l'avenir, avoir une vie "normale", s'accommoder de son histoire lorsqu'on a passé l'essentiel de sa vie d'adulte à se préparer à mourir ? Mais plus encore : Comment la famille s'adapte-t-elle à cette situation et comment les autorités permettent-elles au personnage à revenir à cette vie "normale". Ça, c'est terrifiant !

Il est une sorte d'alien, d'extraterrestre arrivant dans cette contrée étrangère qui a essayé de l'écraser, de le déchirer en morceaux. Avec son retour, on est confronté avec la réalité de son passé. Il apporte 20 ans d'incarcération, 20 ans à vivre enfermé et aussi 20 ans de négation à sa capacité d'accepter d'être aimé et d'être soutenu. Pour supporter son incarcération, il s'est fermé à tout et, avec sa libération, il tente de se reconnecter. Son job maintenant est de trouver un moyen de faire à nouveau partie de sa famille qui est complètement éclatée.

La série est encensée par les médias du monde entier qui mettent en avant le portrait bouleversant de cet ancien condamné à mort mais aussi par le rythme presqu'ensorcellant. Entertainment Weekly la considère comme la série la plus intense et la plus intelligente de la télévision. Pouvez-vous parler de l'atmosphère de la série ?

Il y beaucoup de séries dans lesquelles tu peux t'identifier mais ce que le réalisateur a fait ici est de disséquer la structure familliale et comme la famille gère une crise interne. Il y a plusieurs couches de lecture avant d'arriver au cœur de l'histoire. C'est presqu'un rythme cinématographique qui captive le téléspectateur d'une autre manière qu'une série ordinaire.

Sundance Channel diffusera dès le dimanche 4 octobre 2015 à 21h00, la troisième saison de Rectify. A quoi doit-on s'attendre ?

Ça a été très intéressant de voir comme le réalisateur a structuré la nouvelle saison. La première était plutôt portée sur le personnage de Daniel et son retour à la vie. La deuxième saison est plus au sujet de la réappropriation de sa vie et de ce que la vie peut avoir de fantastique. Une histoire d'adolescence en quelque sorte. La troisième saison traite plus d'un rite de passage, de ce que l'on fait une fois que l'on a passé le stade de l'adolescence : quand on se pose des questions telles que " est-ce que je quitte la maison ? ", " qui suis-je dans cette vie ? ", ... La saison 3 est à propos des adieux de Daniel par rapport à ce monde, à cette famille qu'il a en quelque sorte idéalisée. Maintenant, il n'a plus d'autre choix que d'être banni et partir. Le sujet traite vraiment de comment les personnages sont mobilisés et démobilisés par ce qu'il s'est passé dans la deuxième saison, comment ils font ce travail de savoir qui ils sont avant de passer à autre chose.

J'ai lu qu'il y aurait 6 saison au total. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Vous êtes doué en Belgique ! Vous en savez certainement plus que moi ! En fait, j'essaie de ne pas trop m'impliquer dans cet aspect des choses. Je ne sais pas du tout si ça va encore continuer 1, 2 ou 3 saisons. A partir du moment où le réalisateur a des choses à dire, je serai là pour interpréter Daniel Holden.

Votre personnage n'est pas très drôle. Et vous ? Vous avez une blague à nous faire partager ?

Mon personnage est clairvoyant. Il sait directement voir ce qu'il y a derrière une situation donnée en fonction du point de vue. Il ne se sent pas concerné par la vanité de la vie. Je le vois comme quelqu'un capable d'appréhender le côté absurde de l'existence.

Parallèlement à votre rôle dans Rectify, vous poursuivez votre carrière au cinéma ( I, Frankenstein) et vous faites également des apparition dans d'autres séries ( Rake, The Code). C'est quoi votre plan de carrière ? Avec qui aimeriez-vous jouer ? Dans quel rôle aimeriez-vous que l'on vous voit ?

J'ai un petit garçon de 4 ans qui est une de ces personnes foncièrement drôles. Le voir me fait beaucoup penser à Buster Keaton que j'ai par conséquent regardé à nouveau. J'ai analysé à quel point le travail de Keaton est pur et délicat et à quel point il est drôle. D'une certaine manière, c'est ça qui m'intéresserait : faire une comédie comme celle de Buster Keaton ou de Jacques Tati. Après Rectify, j'aimerais jouer un personnage qui incarne le côté physique de l'humour.

RECTIFY : Rencontre avec Aden Young


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 41554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte