Magazine People

Martin Scorsese vous entraine dans ses musiques!

Publié le 15 octobre 2015 par Weekpeople @Week_people

Re-découvrez Martin Scorsese avec la magie de ses bandes originales les plus mythiques ! L’incroyable cinéaste new-yorkais, Martin Scorsese est la star de cet l'automne grace a l’immense l'exposition/rétrospective que lui consacre la Cinémathèque Française (du 14 octobre au 14 février), doublée par le Prix Lumière du 7ème Festival Lumière qui lui rend également hommage. Passionné de musique, le réalisateur n'a cessé de consacrer des films documentaires à la musique.

Entre compositions originales, standards blues, rock, pop ou jazz, ouvrages baroques ou contemporains, les musiques scorsesiennes font aujourd'hui l'objet du coffret The Cinema of Martin Scorsese publié dans l'excellente collection "Écoutez le cinéma" (chez Decca).

On connait bien la cinéphilie de Martin Scorsese, mais le réalisateur est aussi un mélomane averti et un grand collectionneur de disques. Pour ce passionné, la musique est indissociable de la narration de ses films. Italo-américain de la troisième génération, Scorsese a baigné dans le le bel canto, le jazz et le doo-woop qu'écoutaient ses parents. Il a rapidement découvert le rock et les autres musiques populaires et deviendra plus tard le réalisateur par qui le rock a envahi le cinéma. Scorsese a fait appel a des grands compositeurs comme Bernard Herrmann, Georges Delerue, Howard Shore ou Elmer Bernstein.

Il a utilisé les grands airs classiques et contemporains (Bach, Solti, Wit), les standards du jazz (Ahmad Jamal, Cannonball Adderley, Django Reinhardt, Benny Goodman ). Pour accompagner son univers peuplé de la faune new-yorkaise, de personnages à la dérive, et ses thèmes fétiches de la confusion du bien et du mal, la violence cathartique, le réalisateur va utiliser les musiques populaires du moment et l'énergie brute du rock (Cream, The Clash, The Rolling Stones...). Fan des Rolling Stones depuis leurs débuts, Scorsese va utiliser le titre "Gimme Shelter" dans trois de ses films "GoodFellas" (1990), "Casino" (1995) et "The Departed" (2006).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Weekpeople 21802 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine