Magazine Insolite

Internet : mots francisés

Publié le 27 octobre 2015 par Didier Vincent

D'abord ce lien

Smiley : Frimousse

Webcam : Cybercaméra

Pop-up : Fenêtre Intruse

Hacker : Fouiner

Spam : Arrosage

Mail : Courriel

Bug : Bogue

Chat : Dialogue en ligne

Hashtag : Mot-dièse

Cloud : Nuage

Top 10 des mots d'internet que vous allez oser dire en français

Top 10 des mots d'internet que vous allez oser dire en français

Mail, hashtag, cloud... les expressions anglaises se sont multipliées dans notre communication, notamment avec le développement des réseaux sociaux. À l'occasion de la Journée internationale d...

http://www.gouvernement.fr/top-10-des-mots-d-internet-que-vous-allez-oser-dire-en-francais

L'habituelle peur du migrant, de l'autre, de l'invasion se traduit aussi dans le domaine de la langue française. Depuis Etiemble, l'Etat français a une trouille bleue du franglais, ce sabir indigène ou indigeste qui est à la langue ce que le Grand Remplacement serait à la population. On a peur, plutôt que de la syntaxe déformée, de ces mots intrus qui viennent s'immiscer dans les béances ouvertes par les nouveaux concepts, les nouvelles technologies, les savoir-faire innovants. A chaque territoire vierge, un mot anglais s'y colle. C'est surtout vrai dans le domaine de l'informatique et des communications. L'Etat met un placebo, un pansement lexical, mais celui-ci prête souvent à moqueries, délaissement et oubli rapide.

Qui dit "Frimousse" à la place de "Smiley" comme le préconise le gouvernement ? Alors que, naturellement,est apparu le mot "émoticone" de meilleur aloi. Et tout seul, sans qu'une instance de pouvoir l'y pousse. Ce qui prouve bien que la langue française est un tissu organique qui s'auto-régule en régurgitant le trop plein d'anglicismes sans qu'il soit besoin d'écrire doctement la loi.

Depuisle cri d'alarme d'Etiemble, cinquante années se sont passées sans, que à ce que je sache, la langue française se soit précipitée dans un anglais tiédasse, dévoyée dans un dialecte angliche. Et puis, tiens, regardez, dans un autre domaine où le pire est a priori, à crainde : le rap français. Il est d'une richesse lexicale fabuleuse autour d'un plaisir des mots et de la langue qui sont bien à la hauteur de ce que nos doctes grammairiens pantouflards et aigris veulent nous imposer.

D'accord pour Frimousse, mais il y a aussi Emoticone.

D'accord pour Fenêtre Intruse, mais il y a aussi Fenêtre Surgissante

D'accord pour arrosage, mais on peut dire aussi Pourriel.

D'accord pour Mot-Dièse, mais on peut dire aussi Croisillon. D'après le dessin ci-dessous c'est surtout cela qu'il faudrait dire. Comme quoi, les donneurs de leçons du gouvernement manquent de connaissances.

Internet : mots francisés

Lu sur Reddit

"On va passer sur le fait que le gouvernement commence à faire des articles 100 % clickbait inspiré des meilleurs buzzfeed et compagnie.

C'est quand même vachement contre productif, on commence a avoir un langage technique international pourquoi vouloir le changer ? Aujourd'hui grâce à internet les frontières sont peu à peu supprimées et on peut partager de plus en plus de chose avec le monde entier. J'ai du mal à voir l’intérêt à mettre encore plus de barrière entre nous et le monde."

JJ Rousseau (sic)

J'ajoute narquoisement :

On ne dit pas clickbait mais pute à clics piège à clics.

Le saviez-tu ?

Spam n'est pas un mot anglais mais une référence aux Monty Pythons.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine