Magazine High tech

Detroit : Become Human, le premier jeu de Quantic Dream sur PlayStation 4

Publié le 27 octobre 2015 par _nicolas @BranchezVous
Detroit : Become Human, le premier jeu de Quantic Dream sur PlayStation 4

Après un Beyond : Two Souls qui semblait incroyable en vidéo mais dont le jeu a déplaît les critiques, Quantic Dream revient à la charge avec Detroit : Become Human, son premier titre conçu pour la PlayStation 4.

Non, la ville de Detroit que nous présente la vidéo ci-dessous n’a visiblement rien à voir avec le Detroit qui peine à sortir d’une crise économique sans précédent. Il n’a rien à voir non plus avec le Detroit déprimant de RoboCop non plus (quoique le véritable Detroit d’aujourd’hui y ressemble davantage). Il s’agit plutôt d’une métropole tirée d’un univers parallèle, qui semble être passée de capitale de l’automobile à capitale de la robotique.

Ainsi, Detroit se présente comme la toile de fond d’un jeu dans lequel on incarne Kara, une androïde d’apparence humaine… et un nom qui raisonnera dans l’esprit des adeptes de PlayStation.

En effet, ce nom a autrefois été utilisé par les développeurs de Heavy Rain dans le cadre d’une démo technique visant à démontrer la puissance de la PlayStation 3. D’ailleurs, le cœur même de la présentation diffusée lors du Game Developers Conference de 2012 – la scène où un robot prenant l’apparence d’une jeune femme se réveille dans l’usine où elle est fabriquée – est repris dans la bande-annonce de Detroit : Become Human, question d’éliminer tout soupçon quant à l’origine du jeu. Voyez par vous-même :

Le dévoilement du jeu s’est fait aujourd’hui lors de la conférence de PlayStation qui se déroule actuellement dans le cadre du Paris Games Week, jeune salon annuel du jeu vidéo créé en 2008. Bien entendu, on ignore exactement quand sortira le jeu en question. Patience…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine