Magazine Côté Femmes

L'équilibre travail-famille ( 1 de 3)

Publié le 09 juin 2008 par Marieclaude

Puisque le sujet en titre est un gros sujet à mes yeux, je vous ferai part de ce sujet en 3 volets et ce à chaque lundi pour 3 semaines. Le premier étant une petite mise en scène, le deuxième, des trucs pour vous faciliter la tâche et le troisième, comment certaines compagnies ont favorisé l'équilibre travail-famille.

Comme vous le savez tous (ou presque) je suis une maman qui travaille à l'extérieur. Je dois donc courir tout le temps entre les devoirs, les soupers, les sports, les bains, les courses etc...Il m'est donc difficile comme pour vous, je suppose, de concilier tavail-famille. Voici une petite mise en scène qui pourrait très bien se produire chez vous le matin.

Mardi matin, 7 heures 30. La petite dernière a été malade toute la nuit. Elle dort à poings fermés et semble ne plus vouloir se réveiller. L'aîné, lui, vient de renverser son lait au chocolat sur ses pantalons. Peu revigorée par vos quatre heures et quart de sommeil, vous picorez un croissant, tout en coiffant vos cheveux et en suppliant fiston de ne pas marcher dans la flaque de lait au chocolat...
7 heures 42. Fillette est enfin réveillée. Elle trime dur pour enfiler ses chaussettes, mais pas question de l'aider. «J'suis capabe!». Fiston ne voit rien, tout absorbé qu'il est par sa bande dessinée. Vous finissez de vous préparer tout en rangeant un peu la cuisine...
7 heures 55. «Vite les enfants, il faut se dépêcher!» Aucune réaction de part et d'autre. Émilie vous explique que dorénavant elle est un serpent à sonnettes... Mathieu, lui, vous demande de lui expliquer où est la Jordanie.
8 heures 03. Vous voilà enfin dehors! Bon, avez-vous votre porte-documents? La boîte à lunch de Mathieu? Le formulaire à remettre à l'éducatrice d'Émilie? Avez-vous pensé à mettre le bac à récupération à la rue? Avez-vous déconnecté la cafetière?
8 heures 36. Vous voilà au bureau avec 6 minutes de retard! Personne ne se doute que vous venez de réaliser un autre miracle matinal... On est plutôt du genre à vous faire les gros yeux...
Les joies du matin
Pour nombre de parents, c'est là un scénario traditionnel. À peine les yeux ouverts, il faut opérer à plein régime... sans prendre le temps de VIVRE les joies du matin avec les enfants! Contrairement aux adultes, les petits n'ont pas la notion du temps. Pour eux, seul le moment présent importe. «Non seulement nous leur imposons nos horaires chargés et nous les pressons constamment, mais nous leur enlevons une partie de leur enfance en refusant de partager avec eux les plaisirs du matin!», confie Michèle, intervenante communautaire, mère de jumeaux de 6 ans.

Ce n'est pas de laisser mon fils de 3 ans à la garderie que je trouve difficile», explique pour sa part Marie, linguiste pour une entreprise privée, «c'est de devoir le faire courir tous les jours pour arriver à une heure précise. Ça me brise le cœur de refuser de lui lire une histoire le matin parce que nous sommes pressés... Et je trouve très difficile de le réveiller avant qu'il n'ait finit de dormir...».
La plupart des services de garde offrent maintenant des horaires un peu plus flexibles, mais plusieurs n'offrent encore que la formule du 8 à 18 heures. Les employeurs, eux, ont encore beaucoup de chemin à faire...
En 1994, Sylvie St-Onge, professeure à l'École des hautes études commerciales de Montréal, a présenté les résultats d'une recherche sur «les pratiques organisationnelles d'aide à la gestion de l'équilibre travail-famille». Il ressortait de cette étude que les entreprises ont tout à gagner à favoriser l'équilibre travail-famille: «la réduction de l'absentéisme et du nombre de retards, la diminution du stress au travail et des accidents du travail, l'augmentation du dynamisme au travail, du rendement et du sentiment d'appartenance à l'entreprise mais d'abord et avant tout la satisfaction des employés.»
Le profil de la main d'œuvre s'étant fortement transformé au cours des dernières décennies, les entreprises ont tout intérêt à s'adapter à ces changements si elles veulent faire face à la concurrence. Les femmes de plus en plus nombreuses sur le marché du travail, le nombre croissant de familles monoparentales, de couples à deux carrières et d'employés avec personnes dépendantes - enfants, personnes handicapées, personnes âgées - font en sorte que des employés ont de plus en plus de mal à concilier leurs responsabilités familiales et leurs responsabilités professionnelles.
Aujourd'hui, plusieurs entreprises, soit par obligation, pour attirer ou pour conserver leur personnel, soit par esprit visionnaire, implantent des programmes d'aide à la gestion de l'équilibre travail-famille. De ces mesures, le travail à domicile, qui existe dans moins de 10% des organisations, a l'impact positif le plus important, suivi, dans l'ordre, de l'horaire flexible, du cheminement de carrière adapté, de la garde des enfants d'âge scolaire pendant les congés pédagogiques et les vacances, de l'horaire comprimé volontaire, de l'horaire à la carte et de l'aide aux dépendants à autonomie réduite. La présence d'une garderie sur les lieux du travail ou à proximité vient en dixième position sur l'échelle des mesures ayant le plus d'effet. À l'exception de l'horaire flexible, ce sont toutes des pratiques encore trop peu courantes à l'heure actuelle au Québec, mais certaines d'entre elles devraient gagner beaucoup de terrain dans les prochaines années.

Effectivement, il est encore très difficile dans certains milieux de travail de concilier travail-famille et certains patrons ne comprennent pas l'ampleur d'un tel besoin pour nous les mamans. Nous verrons dans les autres volets que certains milieux de travail ont fait de grands pas à ce niveau.

Bonne journée,

Marie-Claude

Références: Service-vie et Petit-monde



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marieclaude 499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine