Magazine Voyages

Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium

Publié le 09 novembre 2015 par Espritvagabond
Après Ystad et Malmö sur les traces de Kurt Wallander, et le duo Malmö/Copenhague sur les traces de Saga Noren et Martin Rohde, je me suis retrouvé à Stockholm, lieu d'une bonne partie de l'action de la trilogie Millenium de Stieg Larsson mettant en scène Mikaël Blomkvist et Lisbeth Salander.
Comme pour les Ystad et Malmö de Henning Mankell, les lieux décrits par Larsson dans ses trois romans existent réellement à Stockholm, même s'ils n'ont pas toujours la fonction pour laquelle l'auteur les utilise. On peut donc se balader dans le quartier bien réel de Sodermalm sur les traces fictives de Blomkvist et Salander.
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
Un lieu emblématique, au 1 de la rue Bellmangsgatan, où se trouve l'appartement du journaliste Mikaël Blomkvist dans les romans (l'immeuble rouge à droite). Il s'agit bien d'un immeuble à appartements, splendide édifice, tout près de la falaise et qui a donc des fenêtre qui ont une vue sur Gamla Stan (le vieux quartier).
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
Salander pour sa part grandi dans un appartement minable de Lundagatan, rue qui enjambe une large avenue en passant sur ce pont. C'est le chemin que Salander prend pour se rendre chez Blomkvist. (Anecdote: Ce pont n'aurait pas pu exister avant le 18e siècle, puisqu'il n'y avait que le roc en-dessous. La pierre a été dynamités après l'invention de Nobel pour y faire passer une route).
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
Sur le chemin reliant les deux appartements, un sentier longe la falaise et donne de splendides vues sur les autres iles de la ville. Droit devant, dominant le paysage avec son clocher, c'est l'hôtel de ville de Stockholm, qui abrite la cour municipale. Dans les romans de Larsson, c'est dans cet édifice (et cette cour) que Blomkvist est condamné pour libelle envers Wennerström, une affaire qui suivra le personnage tout au long de la trilogie. C'est aussi dans cette cour que plus tard, Salander sera déclarée légalement compétente et indépendante.
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
Ce café s'appelait auparavant le Mellqvist Kaffebar, et c'est un lieu où se tient souvent Michaël Blomkvist dans les romans; il y vient avec son amie Erica, Salander vient le voir là... et ce café, c'était justement un des endroits où Stieg Larsson se tenait régulièrement aussi dans les années 1990.
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
Car l'édifice où il se trouve, sur Hornsgatan, abritait les bureaux de la revue Expo pour laquelle Larsson était rédacteur en chef jusqu'à sa mort en 2004. Expo est une revue et une maison d'édition spécialisée dans la recherche sur l'extrémisme de droite et les courants raciaux dans la société, à peu près exactement le mandat de la revue Millenium dans les romans. Larsson était le spécialiste de la revue concernant les mouvements racistes et/ou d'extrême-droite.
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
L'immeuble au coin de Gotgatan et Hokensgata est, dans les romans, le lieu où se trouvent les bureaux de la revue Millenium, qui donne son titre à la trilogie. Dans la réalité, cet immeuble, à part son rez-de-chaussée commercial, est un édifice résidentiel.
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
C'est pourquoi dans l'adaptation télé suédoise de la série, on a donc installé les bureaux de la revue Millenium à un coin de rue plus au nord, dans l'immeuble qui apparaît à droite sur cette photo prise sur Gotgatan.
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
Ce n'est pas un hasard si les héros de Millenium habitent tous à Sodermalm, un ancien quartier ouvrier devenu au fil des décennies le quartier branché (aujourd'hui bougeois-bohème). Autant Larsson mettait en scène des méchants et des bons clairement identifiés, autant la géographie des lieux de Stockholm faisait partie de cette dichotomie. Ainsi, l'immeuble que l'on voit ici, de l'autre côté de la ville, dans le quartier central de Vasastan, abritait l'appartement du gardien-violeur de Salander. C'est donc dans cet immeuble que Salander effectue probablement la scène de revanche la plus jouissive de la littérature contemporaine (la scène du tatouage).
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
Vers la conclusion de la trilogie, Salander déménage et s'achète un vaste appartement dans cet immeuble, au 9 Fiskargatan, à Sodermalm. Une parenthèse intéressante ici, au sujet de l'auteur: Au moment d'emménager dans cet appartement, Salander utilise un pseudo en bas pour indiquer qui habite-là: V. Kulla. Il s'agit d'une référence à la maison où habite Fifi Brindacier (Villa Villekulla), créé par l'auteure suédoise Astrid Lindgren, que Larsson admirait beaucoup. Millenium comporte beaucoup de clins d'oeil à l'oeuvre de Lindgren, notamment par le nom de famille et le surnom de Michaël Blomkvist (surnommé Kalle), référence à un personnage de détective créé par Astrid Lingren (Kalle Blomkvist).
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
Ainsi, compte tenu des nombreuses références à Astrid Lindgren dans Millenium, je considère donc que l'édifice gris-beige que l'on voit à droite sur cette photo, situé au 46 Dalagatan, fait partie de l'univers Millenium, puisque c'est justement là qu'a habité la célèbre auteure pendant près de 70 ans.
Fin de la parenthèse.
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
De retour à Sodermalm, cet immeuble abrite le théâtre Sodra, là où se déroule une des dernières scène de la série.
Tourisme fictionnel à Stockholm: Millenium
Et je termine ce petit tour dans l'univers fictif de Millenium (et dans l'univers réel de Stockholm/Sodermalm) avec cette sculpture des "deux soeurs" qui se trouve au milieu de Moseback, un petit parc que traverse Salander pour se rendre à son appartement de Fiskargatan (une référence directe à la sculpture est présente dans le troisième roman de la trilogie).
--
La mort soudaine de Stieg Larsson prive les lecteurs de la suite des aventures de Michaël Blomkvist et Lisbeth Salander tel que l'auteur l'avait imaginé. On me dira que ses héritiers légaux - son père et son frère avec qui il n'avait pratiquement plus eu de contact depuis des années mais qui ont hérité des droits puisque Larsson et sa conjointe n'étaient pas mariés - ont décidé de poursuivre la série; un "quatrième" tome venant justement de paraître cet automne, mais pour se faire, ils ont engagé un auteur n'ayant jamais écrit de roman auparavant, et le résumé de l'intrigue (mélangeant NSA et les américains) montre bien que ni les héritiers ni cet auteur n'avaient compris que l'oeuvre de Stieg Larsson était située dans lignée du polar scandinave contemporain (lignée pratiquement fondée par Per Wahloo et Maj Sjowall et poursuivie par Henning Mankell), à savoir que l'intrigue policière sert de prétexte pour des romans à caractère sociopolitique. En ce qui me concerne, je ne lirai pas ce "nouveau" volume, ni ceux qui suivront, je refuse d'encourager ces deux profiteurs. Peut-être un jour reviendrai-je à Millenium si le 4e manuscrit (inachevé) de Larsson est publié (actuellement, c'est la veuve qui le détient, mais sans les droits d'auteur).
--

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Espritvagabond 1757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine