Magazine People

Michel Bouquet de retour au Theatre!

Publié le 11 novembre 2015 par Weekpeople @Week_people

Après le succès du Roi se meurt, il y a deux ans, Michel Bouquet revient dans un texte poignant avec « A tort et à raison » au Theatre Hebertot, également mis en scène par Georges Werler. L’immense comédien prête ici toute sa force d’incarnation à un chef d’orchestre renommé, accusé de compromission avec le régime nazi.

En 1946 à Berlin, le commandant Steve Arnold et le chef d’orchestre Wilhelm Furtwängler se retrouvent pour un face-à- face historique. Le commandant accuse l’artiste d’avoir continué à diriger la Philarmonie de Berlin durant le régime nazi, et même d’avoir échangé une poignée de main avec le Führer. Bien décidé à prouver la culpabilité de l’artiste, le militaire l’interroge sans relâche. Pourquoi Furtwängler n’est-il pas parti ? Pourquoi n’a-t- il pas abandonné son orchestre et ses musiciens ? L’attitude de Furtwängler est-elle un acte abject en faveur de la propagande nazie ou une fervente défense de l’autonomie de l’art vis-à-vis du politique ? Qui a raison et qui a tort ? Toute l’intrigue de la pièce réside dans ce combat idéologique, où chacun défend ses positions sur les relations que doivent, ou non, entretenir l’art et la politique.Un affrontement bouleversant et féroce, qui nous donne à voir un Michel Bouquet au sommet de son art, entouré d’incroyables interprètes.

En 2005 avec Le Roi se meurt, Michel Bouquet et Georges Werler ont respectivement obtenu les Molières du Meilleur comédien et du Meilleur spectacle privé. En 2007, ils sont nommés dans les mêmes catégories pour L’Avare.

C’est un evénement de retrouver Michel Bouquet au théâtre, dans une pièce spectaculaire : À Tort Et À Raison avec Francis Lombrail, Juliette Carré, Didier Brice, Margaux Van Den Plas & Damien Zanoly dés le 23 Decembre a Paris au Theatre Hebertot.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Weekpeople 21802 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine