Magazine Voyages

Bolivie : Les lieux à visiter lors de votre voyage

Publié le 20 novembre 2015 par Ohmyhomme @ohmyhomme

La Bolivie est moins connue pour ses attractions touristiques que certains de ses voisins, mais offre pourtant d’immenses possibilités de voyage. Vous souhaitez vous y rendre mais ne savez pas encore que voir en Bolivie ? Vous n’êtes pas encore sûr d’acheter vos billets ? Voici les attractions les plus impressionnantes qui pourraient constituer les étapes de votre voyage en Bolivie !

bolivie

LE SALAR D’UYUNI & LE SUD LIPEZ :

L’attraction numéro un du pays, l’immanquable de votre voyage en Bolivie. Une étendue blanche à perte de vue, vous voici dans le plus grand désert de sel au monde. Sa superficie est de 12.000 kilomètres carrés et est situé à 3.700 mètres au dessus du niveau de la mer. S’il attire plus de 80.000 visiteurs par an, ce n’est pas seulement pour son décor blanc unique au monde. En effet, il compte en son sein une multitude de lieux plus magiques les uns que les autres. Parmi eux : la laguna Colorada, une lagune qui change entièrement de couleur, comme par magie; l’île “Incahuasi”, dite l’île du Poisson, qui comme son nom l’indique a pour particularité d’avoir la forme d’un poisson; le volcan Tunupa qui culmine à 5.432 mètres d’altitude et dont l’escalade vous donnera un point de vue inoubliable sur le Salar. Prenez aussi le temps de faire un passage par l’unique hôtel tout en sel du Salar, assistez à l’extraction de sel, et visitez le cimetière de trains à la sortie d’Uyuni. Une chose est sûre, pas besoin de mirages pour voir des lieux magiques, seulement de vous rendre au Salar d’Uyuni.

photo 4-3
 
photo 5

photo 3-2
 
photo 4

photo 2-3
 
photo 1-3

LE LAC TITICACA ET COPACABANA :

Voici le lac navigable le plus haut du monde. Situé entre la Bolivie et le Pérou, il se trouve dans les alentours de La Paz, plus précisément aux abords de la localité de Copacabana (et non, vous n’êtes pourtant pas au Brésil). Il couvre une surface de 8562 km². La magnifique basilique dédiée à la Vierge de Copacabana est au centre d’une grande fête religieuse ayant lieu en Février. Il est possible de faire un tour en bateau sur le lac, notamment pour se rendre sur la Isla del Sol et la Isla de la Luna. Sur ces deux îles, symboles de l’héritage Inca et aymara, très présent en Bolivie, vous pourrez marcher sur les traces des civilisations pré-hispaniques et voir les ruines de temples Inca. Il est aussi possible de loger chez les habitants d’une de ces îles, cela vous laissera plus de temps pour apprécier le calme et la beauté de ces lieux uniques.

photo 1
 
photo 2

L’ILE DU SOLEIL :

Le Isla del Sol (Île du Soleil) est située sur la partie bolivienne du lac Titicaca. Vous vous y rendrez en bateau, au départ de Copacabana. Il n’y a aucune route ni véhicule à moteur sur l’île. Tous les déplacements s’y font donc à pied ou à dos de mules. Il est conseillé de prendre un bateau pour se rendre au nord de l’île le matin, puis de marcher jusqu’au port situé au sud de l’île. Comptez environ quatre heures de marche. Vous reprendrez ensuite le bateau pour retourner à Copacabana. Cette promenade se fait bien sur la journée si vous êtes en forme. L’altitude, le relief et le terrain rocheux peuvent rendre le chemin difficile pour certains, mais il est également possible de prendre son temps et de dormir une nuit sur l’île. Les couchers de soleil y sont magnifiques !

photo 3-2

LA PAZ :

La Paz est la capitale de la Bolivie ainsi que son centre politique et culturel. La ville est rendue particulière par son emplacement géographique (dans les Andes), elle se trouve à 3649 mètres au dessus du niveau de la mer, ce qui en fait la capitale la plus haute du monde.  Parmi les visites que vous pourrez réaliser, ne manquez pas le palais présidentiell’église de San Francisco ainsi que les marchés artisanaux, dont notamment le marché aux sorcières, où vous pourrez trouver toutes sortes d’objets et d’animaux utilisés à des fins rituelles (herbes médicinales, foetus de lama, lamas empaillés). Pour ce qui est des musées, le musée d’ethnographie et du folklore est un très bon moyen d’en savoir plus sur l’Histoire de la Bolivie, la rue Jaen vaut aussi le coup d’oeil. C’est la rue coloniale la mieux conservée de La Paz et elle regroupe quatre musées d’une très grande qualité, le musée de l’orle musée du littoral (qui raconte la guerre du Pacifique, durant laquelle le pays perdit son accès à la mer), la Casa de Murillo et le Musée Costumbrista Juan de Vargas. Depuis peu, le téléphériquea été mis en circulation et permet de circuler entre La Paz et ses quartiers périphériques beaucoup plus facilement, profitez en, la vue y est  aussi impressionnante que son succès !

photo 5-2

TIWANAKU :

A seulement 72 km de La Paz, il est possible de se rendre sur un site impressionnant par sa beauté et son ingéniosité architecturale : Tiwanaku. Signe de la prise de conscience de la Bolivie de l’importance de la préservation et de l’exposition de son patrimoine culturel, ce site est en pleine rénovation et sa plus grande partie reste encore à découvrir. C’est le plus grand vestige connu de la fascinante civilisation du même nom : les tiwanakus. Bien qu’étant le peuple à la plus grande longévité en Amérique du Sud (1500 avant J.C. jusqu’en 1200 après J.C.), ils restent relativement méconnus. En parcourant les 40 hectares que couvre ce lieu, vous aurez l’opportunité de découvrir l’avant-gardisme et l’ingéniosité technique de ce peuple dans des domaines tels que les sciences, l’agriculture ou l’architecture, mais aussi leur fascinant modèle social. Vous pourrez également admirer la fameuse “Puerta del Sol” ainsi que les pyramides de Akpana et Pumapunku, en pleine excavation à l’heure actuelle. En un mot, immanquable !

photo 4-4

LES MINES D’ARGENT DE POTOSI :

Le “Cerro rico” signifie littéralement : “la riche colline”. La légende dit qu’avec les richesses extraites des mines par les conquistadors, il aurait été possible de construire une route tout en argent depuis Potosi jusqu’en Espagne. En effet, les mines de Potosi ont regorgé d’innombrables richesses, ce qui a permis aux espagnols d’ériger une magnifique ville coloniale durant le XVIème siècle. Malgré le faible degré de minerai laissé sur place, les mines sont toujours exploitées. Leur exploitation est laissée à des coopératives de mineurs depuis que le président bolivien, Evo Morales, a nationalisé les mines boliviennes. La visite de ces mines est vivement recommandée, elle vous permettra d’aller à la rencontre des mineurs et de voir leurs conditions de travail. Cela permet aussi de comprendre pourquoi leur espérance de vie ne dépasse pas 40 ans. En dehors de la mine, la ville de Potosi vaut également le coup d’oeil, l’architecture coloniale et les bâtiments qui en ont résulté sont des lieux à voir. Arrêtez vous à la Casa de la Moneda, qui abrite une importante quantité d’archives coloniales, la cathédrale de style gothique ou encore la Torre de la Compañia, un magnifique couvent religieux du XVIIème siècle. Vous comprenez sans doute mieux pourquoi la ville a été incluse au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO, et constitue une étape à ne pas louper lors de votre voyage en Bolivie.

photo 2-4

LA ROUTE DE LA MORT :

La “route la plus dangereuse du monde”, relie les villes de La Paz et de Coroico dans cette région amazonienne appelée “Los Yungas”. Elle est longue d’une soixantaine de kilomètres et était le principal point d’accès à cette zone. Elle était utilisée par les bus et voitures ce qui explique son engorgement et du même coup son surnom. En effet, sur la majeure partie de celle-ci, il est impossible à deux voitures de se croiser tant la route est mince. En 2003, on comptait entre 200 et 300 morts par an sur ce parcours. Depuis 2005 une route asphaltée parallèle permet de relier le village de Coroico à La Paz. Ce qui a permis la naissance d’une nouvelle attraction touristique : la descente de la route en VTT jusqu’au village de Coroico. Après être parti depuis La Cumbre à 4700 mètres de hauteur une descente très bien encadrée vous permettra de dévaler cette route en étant à flanc de la jungle, jusqu’à arriver à Yolosa, 3600 mètres plus bas. Vous pouvez imaginer l’incroyable vue qui vous accompagne. Une aventure inoubliable remplie d’adrénaline et d’émotions ! Vous aussi, dites que vous avez survécu à la route de la mort !

photo 1-4

SUCRE (la capitale) :

Sucre ou la ville coloniale toute blanche ressemble à une ville provinciale à la vie tranquille. Il fait bon flâner dans ses rues en pentes et la ville possède quelques belles choses à voir, très agréable et beaucoup de charme. Sa richesse architecturale est inégalée et impressionnante. Ici, aucun grand immeuble ne vient déranger l’harmonie du lieu. Nous vous présentons les lieux les plus importants à voir, mais il y en a encore une multitude d’autres que vous pourrez découvrir au gré de vos balades dans les rues de la ville. Sucre est aussi la ville de départ pour visiter le célèbre marché indigène de Tarabuco ou encore faire une marche vers le cratère de Maragua.

photo 3-3


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ohmyhomme 2521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine