Magazine Insolite

Investir dans des “actions du vice” …

Publié le 10 juin 2008 par Chictype

La banque US d’affaires AdultVest propose ainsi uniquement des fonds investis exclusivement dans l’industrie du sexe.

Est ce une nouvelle mode ?

Après le développement des fonds basés sur l’éthique voici donc des fonds dont le concept est totalement opposé.

L’idée est simple. Les industries du vice sont des industries très rentables .

Depuis une quinzaine d’années, des fonds d’investissement dits “éthiques” n’ont cessé d’apparaître à travers le monde.

Les fonds éthiques excluent les investissements dans des projets et entreprises “immoraux”. Certains vont même plus loin.

Des sociétés d’assurances qui vendent des assurances maladie à des homosexuels sont exclues du fonds Ave Maria Catholic Values Fund.

Les entreprises pharmaceutiques qui produisent des pilules contraceptives entrent dans le même critère.

Est ce la fin d’un retour à l’ordre moral ?

En tout cas, l’apparition de ces fonds est peut-être un signe précurseur d’un changement de société ?

Vice Fund est devenu ainsi un fonds très populaire aux USA.

Son principe est simple : certaines industries feront toujours de bonnes affaires. Malgré toutes les campagnes contre la cigarette, il existera toujours des fumeurs invétérés. Cela vaut également pour les amateurs de boisons alcoolisées : ils savent que l’alcool est mauvais pour la santé, mais ils continuent d’en consommer.

Où faire de bonnes affaires ?

Dans l’alcool, les paris, l’armement et le sexe !

C’est la stratégie de Vice Fund.

Le fonds n’investit pas uniquement dans des industries de tabac et d’alcool (la brasserie InBev par exemple), mais également dans la défense et le jeu. Boeing, Raytheon, Britsh American Tobacco et Las Vegas Sands font, parmi d’autres compagnies, partie du portefeuille de Vice Fund.

Le vice est-il rentable ?

Y a t-il un intérêt financier à investir dans le vice ?

Certainement même si on ne peut que peu s’en réjouir…

Les 500 plus grandes actions américaines ont réalisé un rendement de 3,53% l’année dernière.

Le Vice Fund a engrangé un return de 24% tandis que l’Ave Maria Fund a perdu 4%.

En 2005, a été créé la banque d’affaires AdultVest.

Une caractéristique unique de la banque : elle ne s’intéresse qu’à l’industrie du sexe.

AdultVest a investi 8,4 milliards de dollars dans 840 entreprises actives dans diverses niches de l’industrie du sexe.

Il s’agit par exemple d’éditeurs de magazines et de sites érotiques ou des services d’escort. Mais les maisons closes font également partie du portefeuille d’AdultVest .

La banque d’affaires compte déjà 4.000 investisseurs inscrits, auquels s’ajoutent des dizaines d’autres chaque semaine.

L’inscription se fait sur le site web de la banque d’affaires.

Les fonds du sexe primés cette année !

Le magazine d’investissements Alternative Investment News a nominé AdultVest pour le prix ’Hedge Fund Launch of the Year’, à la grande joie du patron Francis Koenig, un ancien employé de Merrill Lynch.

Mais AdultVest fait bien plus que gérer des fonds d’investissement. Il s’occupe également d’accompagnement dans les fusions et acquisitions dans l’industrie du sexe.

Il s’agit d’une niche dans le marché. Etant donné que les contrats dans ce secteur sont plutôt modestes, les grandes banques d’affaires préfèrent ne pas s’en occuper.

L’industrie du sexe a du se financer durant des années via des sources assez obscures, mais ces temps semblent révolus.

L’industrie du sexe sera-t-elle bientôt portée aux nues ?

Des gestionnaires de fonds tels que Francis Koenig sont souvent invités comme conférenciers à des congrès financiers, où l’industrie du sexe est de plus en plus considérée comme n’importe quel autre secteur.

La taille de l’industrie légale du sexe est mondialement estimée à 60 milliards de dollars.

Le secteur entier serait beaucoup plus important, mais étant donné qu’il est souvent dans l’illégalité, des chiffres fiables ne sont pas disponibles.

Source : http://www.centpapiers.com/L-industrie-du-sexe-sera-t-elle,3827


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chictype 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine