Magazine

Notre Petite Soeur

Publié le 03 décembre 2015 par Kuroohana @HanaBorderland

notre.jpg
Année :
2015

Genre : Tranche de vie

Synopsis : Sachi, Yoshino et Chika sont trois sœurs vivant seules dans la grande maison familiale, à Kamakura. Lors d'une journée comme les autres, elles reçoivent un coup de téléphone leur annonçant la mort de leur père, qu'elles n'avaient pas vu depuis des années. En se rendant à ses funérailles, elles font la connaissance de Suzu, leur demi-sœur, et lui propose de venir habiter avec elles à Kamakura.

Mon avis : Notre Petite Sœur est une adaptation de Hirokazu Koreeda du manga Kamakura Diary de Akimi Yoshida et il fait partie entre autre de la sélection officielle du dernier festival du Cannes. Je n'ai pas lu le manga que ma foi j'avais dans mon viseur depuis un moment, c'est donc avec un œil curieux que je suis allée dans mon ciné préféré pour voir ce que le film donnait. 

nps1.jpg
nps2.jpg

 
On y découvre au départ la vie de trois sœurs, unies quoi que très différentes dans leur caractère et leur façon d'appréhender la vie. Sachi est l'aînée, celle qui porte les responsabilités sur ses épaules et qui semble mener la famille dans le droit chemin. Yoshino la cadette est déjà beaucoup plus volage, enchaînant les copains et les ruptures et recherchant un travail ou elle pourrait s'épanouir. Chika la benjamine est encore jeune, plus une enfant mais pas tout à fait une adulte, et rayonnant d'optimisme. Les trois frangines semblent avoir trouvé la parfaite routine dans leur vie à Kamakura, jusqu'au jour ou on leur annonce la mort de leur père. Ce passage ne cherche pas à être dramatique, mais nous étonne par l'indifférence des trois filles. Elles n'avaient pas vu leur père depuis des années à cause du divorce de leurs parents, et la mort de leur paternel apparaît surtout comme un événement d'une importance relativement moyenne, nous donnant envie de dire, "arf, c'est la vie".

On détecte cela dit chez Sachi une petite pointe au cœur, et on ressent chez elle le besoin de redonner un nouveau souffle à sa vie, un nouvel objectif à atteindre. Il apparaît en soi via la quatrième sœur, Suzu. Prisonnière du petit village dans lequel elle réside avec sa mère, la proposition d'aller habiter à Kamakura est un véritable soulagement, et elle y voit la possibilité de commencer quelque chose de nouveau.

nps3.jpg
nps4.jpg


Le film est ensuite une pure tranche de vie, nous contant les mésaventures des différentes sœurs au cours de leur vie. Suzu leur permet à toutes de prendre un nouveau départ, même si le film prend vraiment le temps pour nous montrer de quoi il est question. La famille est le sujet au premier plan, et le contexte nous apporte de nombreuses réflexions quant à l'avenir, l'entraide, les liens familiaux ou encore l'amitié. Les différentes actrices principales sont touchantes et saisissantes par leur sincérité. J'ai tout de suite reconnu Haruka Ayase que j'avais pu voir il n'y a pas si longtemps dans Real. Si elle ne m'avait pas transcendée plus que ça alors, je l'ai trouvé sublime dans le rôle de Sachi, la femme responsable et imperturbable qui veille telle une mère sur les autres membres de la fratrie.

Le film est touchant donc, sans virer dans le pato,  même si il en devient un peu long sur la fin (il dure un peu plus de 2h, quand même !). La bande son ne se démarque pas particulièrement, mais reste simple, à l'image de la réalisation et du propos, même si le tout est bien mené et agréable à regarder.

nps5.jpg
nps6.jpg


Ma note : 13/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kuroohana 1134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte