Magazine Auto/moto

Bugatti Chiron : le grand dévoilement à Genève

Publié le 07 décembre 2015 par Critiqueauto
Bugatti Chiron : le grand dévoilement à Genève

C’est avec succès que Bugatti a récemment fermé le dernier chapitre du passionnant livre de la Veyron avec une 450e et finale édition. Or, comme on pouvait s’en douter dès lors, il n’était qu’une question de temps que le constructeur français nous propose un nouveau bolide extrême, un bolide qui sera d’ailleurs officiellement présenté au public lors du prochain Salon de l’automobile de Genève qui se tiendra en mars 2016.  

Nous savons depuis quelques semaines déjà que la remplaçante de la Bugatti Veyron se nommera Chrion en hommage à Louis Alexandre Chiron, un pilote automobile monégasque né le 3 aout 1899 et décédé le 22 juin 1979. Bien évidemment, Louis Chiron a débuté sa carrière derrière le volant d’une Bugatti pour ensuite y poursuite une brillante carrière en course automobile. Bugatti a ainsi décidé de lui rendre hommage de la manière la plus honorable qui soit pour un ancien pilote, c’est-à-dire en nommant une voiture à l’effigie de ce dernier.

Chiron

Tout comme la Veyron, la Bugatti Chiron fera partie du très exclusif club des “hyper, car” parmi lesquels on compte les Ferrari LaFerrari, McLaren P1, Porsche 918 Spyder, Pagani Huayra, Koenigsegg Agera RS, bref, des voitures plus compétentes les unes que les autres. Néanmoins, l’objectif de Bugatti n’est pas de faire partie du groupe, mais bien de s’en distinguer dans une caractéristique très précise. La Chiron ne sera rien de moins que la voiture la plus rapide du monde.

On ne sait pas grand-chose de cette Bugatti Chiron pour l’instant, sinon qu’elle conservera la même mécanique que la Veyron, soit, le mythologique W16 de 8 litres. Cette motorisation monstrueuse est appuyée de 4 turbocompresseurs et ne nécessite plus d’une douzaine de radiateurs pour être refroidie, bref, rien qui soit logique. Et croyez-le ou non, mais les rumeurs les plus populaires veulent que la Chiron affiche une puissance largement supérieure à 1 500 chevaux.

Malgré son aspect monstrueux, la Bugatti Veyron est une voiture étonnamment sophistiquée. Ă€ basse vitesse, elle offre une conduite raffinée, et ce, dans un habitacle des plus confortable soit. En revanche, en matière de performance, la Veyron est une voiture incroyablement agile et précise à conduire malgré ses 2 tonnes. J’espère ne rien vous apprendre en vous disant que pour connaître le même succès que celle qu’elle remplace, la Bugatti Chiron devra offrir le même esprit de conduite.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines