Magazine Science

Grosse nuit de sommeil

Publié le 10 juin 2008 par Raymond Viger

Grosse nuit de sommeil

(Agence Science-Presse) – Si la sécheresse est exceptionnellement sévère, la larve d’une mouche africaine se met en animation suspendue : cela signifie que, à l’instar de plusieurs autres insectes, elle a cette capacité de tomber dans un état où les fonctions de son corps s’arrêtent presque entièrement. Sauf que cette mouche, Polypedilum vanderplanki pour les intimes, bat tous les records: elle peut demeurer dans cet état jusqu’à 17 ans… puis se réveiller et reprendre sa vie comme si de rien n’était! Le processus implique un sucre qui, pendant la digestion, se met à remplacer l’eau dans le corps de la mouche; celle-ci se transforme, littéralement, en un solide bonbon qui, ensuite, n’attend que la pluie suivante pour se « dessécher ».

PUBLICITÉ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte