Magazine Info Locale

Tous derrière Nicolas Mayer-Rossignol et Marc-Antoine Jamet

Publié le 07 décembre 2015 par Gezale

Tous derrière Nicolas Mayer-Rossignol et Marc-Antoine Jamet

Le dépouillement dans le bureau N° 8 de Louviers. (photo JCH)

Les résultats sont là. Nets et préoccupants. Mais il ne sert à rien de se lamenter ni d’invoquer les erreurs présentes ou passées. Les régionales, de là où j’écris, se lisent à deux niveaux, le national et le régional. Le national permet de penser que le FN va emporter, quoiqu’on dise ou quoiqu’on fasse, que cela plaise ou non (et cela ne me plait pas du tout)deux régions importantes : le nord et PACA. Il existe une dynamique favorable aux Le Pen et l’inertie des choix électoraux est telle que la digue sera franchie dimanche prochain. Les Le Pen vont diriger des exécutifs régionaux, siéger dans les conseils d'administration des lycées, orienter (ou désorienter) le développement économique, vaquer aux affaires de la jungle de Calais (ville qui a voté à 50 % pour la cheffe du FN !). On aura donc tout vu.
Comme d’habitude, passé le temps du vote, chacun reprendra ses manies et ses trucs jusqu’à la prochaine catastrophe. Contre le FN, la morale ne marche pas, non plus que la connaissance historique du passé de cette extrême droite, émanation moderne de la Révolution nationale de Pétain et de Laval. Si le FN n’est pas un parti fascisant, quel est-il ? Il reste que bien peu de gens s’intéressent à notre histoire et aux évolutions de l’extrême droite française. Celle-ci s’en prit à maints boucs émissaires. Les Polonais, les Italiens, les Espagnols, les Algériens, les juifs…tous à un moment ou à un autre eurent à subir la haine, la colère et la peur des petits blancs. Aujourd'hui le fond de commerce du FN c'est l'islamophobie…à qui le tour la prochaine fois ?
La seconde lecture concerne notre région. Trois constats : Primo, Hervé Morin (UDI, LR, MODEM) est un mauvais leader pour la droite. Secundo, Nicolas Bay (FN) n’a aucune chance d’être élu président de région. Tertio, Nicolas Mayer-Rossignol, s’il réussit la mayonnaise de l’union à gauche possède les meilleures chances de se succéder à lui-même à la tête de la nouvelle grande région Normandie. Gageons que les socialistes et les radicaux de gauche sont d’ores et déjà à l’ouvrage pour rassembler sur une liste commune le Front de Gauche, les écologistes et ceux qui ont gouverné ensemble les deux Normandie jusqu'à hier. Mathématiquement et politiquement, cette union a toutes les chances de battre la droite (pourtant donnée archi favorite il y a deux mois) et bien sûr le FN ce qui nous fera une maigre consolation. Mais ô combien essentielle pour l'avenir des Normands.
Si, en plus, les abstentionnistes de gauche (j’en connais beaucoup malheureusement) font l’effort d’apporter leur pierre à la victoire cela n’en sera que meilleur pour la légitimité et l’efficacité de l’action régionale. Alors dimanche, tous derrière Nicolas Mayer-Rossignol en Normandie et Marc-Antoine Jamet dans l’Eure.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine