Magazine High tech

Scrubs : traitement médical à base d’humour

Publié le 06 décembre 2015 par Hyuuji

Scrubs : traitement médical à base d’humour

Pour cette toute nouvelle rubrique Nostalgie, j'ai décidé de m'attaquer à Scrubs. Cette série est pour moi, un monument comique américain et il était donc logique que je lui rende hommage en premier dans cette nouvelle section. Certes, la série ne s'est pas terminé il y a si longtemps que ça (2010) mais déjà, la saison 9 ne compte pas, donc on gagne un an. Et de plus, je me suis rendu compte que plein de gens ne la connaissait pas. Et ça, c'est un sacrilège !!! Allez, c'est parti !!

Scrubs dépeint la vie de JD, jeune médecin qui commence sa carrière dans l'hôpital du Sacré Coeur. Bien entendu, JD n'est pas seul car il est entouré de Turk, son meilleur ami, Carla, infirmière et petite amie de ce dernier, Elliot, la jolie médecin (et oui c'est une fille) avec qui le héros a une relation très compliquée ou encore le Docteur Cox, son mentor à l'hôpital. Cette galerie de personnages est agrémentée de rôles secondaires tous plus loufoques les uns que les autres, comme le concierge psychopathe, l'avocat suicidaire ou le directeur de l'hôpital tyrannique. Tous ces personnages vont vivre des expériences rocambolesques dans le monde pas toujours facile de la médecine.

Scrubs : traitement médical à base d’humour

Pour résumer et pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu, Scrubs est une série médicale humoristique. Cependant, étant donné qu'elle se passe dans un hôpital, et que dans un hôpital, il y a plein de malades, il arrive fréquemment que les évènements prennent une tournure dramatique. En fait, pour en finir avec l'aspect sérieux de Scrubs, sachez qu' elle est considérée comme la série la plus réaliste vis à vis de la médecine, devant House ou Grey's Anatomy. Donc souvent, ce show qui, à la base est censé faire rire, vous tirera une petite larme et vous fera ressentir de la compassion envers les protagoniste.

Et là nous avons une des autres grandes qualités de Scrubs : proposer une multitude de personnages humains et profonds. Ce tour de force est d'autant plus impressionnant quand on sait que la plupart d'entre eux sont complètement barrés. Par exemple, JD (le héros) passe son temps à faire des rêves éveillés tous plus débiles les uns que les autres, et comme c'est lui le narrateur, nous les voyons tous. Ensuite, il y a le concierge. Dans le genre déglingué, il n'est pas mal non plus. Il chasse et empaille les écureuils et passe le plus clair de son temps à monter des coups tordus contre le héros. Et il y a Cox, mon préféré et je pense le préféré de pas mal de monde. Lui, c'est le médecin narcissique et égocentrique par excellence. L'intérêt de ce personnage réside principalement dans sa relation avec JD et dans sa façon dont il le ridiculise. En effet, Cox est le maitre absolu de la répartie et le montre dans la quasi-totalité des épisodes :

Scrubs : traitement médical à base d’humour

J'imagine que je pourrais dresser une liste des choses qui m'importent aussi peu que cette dernière semaine avec toi attends voir... les régimes à base de protéines, Michael Moore, les Républicains et leurs conventions nationales, la Cabale et tous les produits dérivés de la Cabale, la télé Haute Définition, les 2 films de Bush, Internet et les Start Up, les Nations Unies et leur programme de recyclage, les Punks, la coiffure de ma concierge, ma premièrepaire de chaussettes, Jeff Bridges, Jeff Daniels et tous les Jeff qu'il y a au monde, le salaire des footballeurs, les états qui votent à gauche, ceux qui votent à droite, les voitures sans permis, les émissions culturelles, tout ce qui vit sur la planète, tout ce qui vit dans le système solaire, tout ce qui vit, tout ce qui vit, tout ce qui vit et toutes les choses qui existent passées présentes et futures qu'elles soient dans notre univers ou dans une autre dimension. Oh et aussi Spiderman.

Ce ne sont que des exemples, mais qui je pense qu'il démontre bien de la diversité des protagonistes. Et à travers ces huit saisons, ces différents personnages apprendront à travailler et vivre ensemble. Ils passeront de la joie à la tristesse, en passant par la colère et la dépression. Tout se déroulera dans une ambiance légère et loufoque qui n'est jamais malvenue ou déplacer. Et que dire de cette fin de saison huit, qui doit être la plus belle et la plus émouvante des fins de série que j'ai pu voir. Bref, assez tergiversé, allez voir Scrubs et au trot !! Comme dirait l'autre : " Si tu n'as pas vu Scrubs, tu as raté ta vie !! ".

Scrubs : traitement médical à base d’humour

Un mot sur la saison 9 :

Pour moi comme pour beaucoup, Scrubs s'est terminé à la saison huit. D'ailleurs, c'est ce qui était prévu, car la série avait été annulée par NBC à la fin de la huitième saison avant d'être récupéré par ABC. Pour la petite histoire, Bill Lawrance (créateur de la série) avait demandé à la chaine que Scrubs soit renommé Scrubs Med pour la neuvième saison car il la considérait comme une nouvelle série, mais ABC a refusé. La neuvième saison débute un an et demi après la fin de la huitième. L'hôpital a été détruit et un campus médical a été construit à la place. Nous ne suivons donc plus JD, mais une étudiante en médecine. Certains personnages font leur retour, mais la magie n'opère plus. Disons le tout net, cette saison est nase. Personnellement, je n'ai jamais vu la fin et je suis bien content qu'il n'y ait pas eu de suite.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hyuuji 1209 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte