Magazine Bien-être

Démocratie

Publié le 08 décembre 2015 par Cebeji

Comme nous vivons dans une démocratie, parlons-en puisque cette dernière nous le permet légitimement.

La démocratie confère au peuple une indiscutable autorité qui lui octroie le pouvoir d'élire son chef d'Etat ou ses maires par le truchement du formidable droit de vote.
C'est beau !!!

Démocratie

Par ailleurs, la population avertie voire émancipée, ne croit plus au Père Noël depuis fort longtemps et pourtant...
Attention , je ne dis pas que croire au Père Noël et à la démocratie revient au même...bien que !
Sauf peut-être pour les enfants mais nous ne sommes plus des enfants...quoi que !
Bon, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit !

Rendez-vous compte, les anciens se sont battus pour obtenir le droit de vote, alors, respect !!!

Certains en sont morts alors que les autres aussi.
Grâce à lui, nous disposons d'un choix riche, ouvert, de candidats propres sur eux, sans aucune ambition autre que l'amour de l'humain, choix proposé parmi un non-choix par défaut. Autrement dit, nous possédons un privilège rare, celui de sélectionner un président potentiel dans une liste...imposée, dans laquelle, du reste, on retrouve des " improbables ", des vrais dangereux avérés, des roquets facho faussement gentils , des manipulateurs et même des femmes !

Malgré tout, le droit de vote demeure, préservant ainsi le sentiment de liberté crucial (ou son ersatz) qui assure le fondement de la démocratie et c'est le principal.
Ce type de choix correspond d'ailleurs à s'y méprendre à celui d'une femme du 18 ème siècle pour laquelle, le mariage arrangé offrait l'alternative du vieux courtisan grabataire richissime ou encore du paysan épuisé assujetti à la dîme et quand je dis dîme, je ne parle pas du caleçon branché !
Revenons à nous les moutons...euh...à nos moutons.
Afin d'obtenir la préférence plébéienne, les différents postulants au titre énoncent leurs projets démagogiquement avant-gardistes et empreints de sagesse par l'entremise discrètement effacée des tonitruants médias impartiaux. Ils pérorent, pensant ainsi couvrir de leur voix celle des électeurs et par la même occasion, celles de leurs rivaux ; ils trichent, mentent, ourdissent des plans afin de démontrer à la masse leur propension ingénieuse à contourner les problèmes, allégorie s'il en est, du fameux système D, tradition française par excellence chère à ses habitants.

Dépourvus d'orgueil, ils font fi de leur ego hypotrophique , ils sont les meilleurs d'entre les meilleurs, voilà tout.
Pour preuve, ils descendent dans la rue pour manifester...leur curiosité à l'égard des indigènes locaux, affublés de gardes du corps on ne sait jamais ; ils serrent des mains en prenant des gants, par respect.
Bref, ils ont un gros cœur ou le cœur gros, je ne sais plus.
En bon stratège de la paix, ils partent en campagne avec leur QG afin de conquérir des espaces démocratiques vierges et inconnus.
Non, la démocratie c'est vraiment beau !!!
Rendez-vous compte que vous avez le droit de choisir un de ces Dieux vivants alors que nous ne les connaissons même pas !
Mais nous avons confiance, les choses vont changer grâce à elle ou lui, c'est sûr !
Bien que notre longue et fastidieuse expérience de profane en politique nous ait montré que les promesses ne sont jamais aussi belles que lorsqu'elles ne sont pas tenues, nous y croyons cette fois, c'est là notre force !!!
La magie de la démocratie opère toujours en nous tout comme l'enfant espère à chaque noël la venue du Père.

N'oublions pas non plus que grâce à la démocratie nous avons chassé le totalitarisme et qu'il fait bon vivre chez nous, dans la plus grande des tentes comme disent les gens de la rue.
Non , c'est vrai qu'un président auto-proclamé c'est moche, préférons lui un président auto-proclamé qui s'est arrangé démocratiquement pour l'être, c'est quand même autre chose !
Vraiment ne croyons-nous plus au Père Noël ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cebeji 2737 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine