Magazine Coaching sportif

Avis sur la sophrologie caycédienne

Publié le 08 décembre 2015 par Emmanuel S. @auxangesetc

La sophro quoi ? la sophrologie caycédienne. J’ai franchi le pas de la sophrologie place de la Nation hier. Sophrologie de Sos qui signifie harmonie, Phren qui signifie esprit, conscience et Logos qui signifie science. Caycédienne vient du Professeur A. Caycedo un barcelonais diplômé en neuropsychiatrie docteur en médecine et chirurgie, spécialiste en neurologie et psychiatre, qui a 50 ans sans la Rollex a décidé de créer un truc dont tout le monde se souviendrait : la sophrologie caycédienne.

Pour en savoir plus le mieux est de demander à Marine Lepen puisqu’elle a toutes les réponses à la crise, ou bien alors à Wikipedia (clic).

Quant à mon for intérieur et moi on est parti à la découverte de la sophrologie parce que :

1- mon cardiologue bordelais en 2008 m’a dit que ce serait bon pour ce que j’avais

2- j’aimerais donner mon sang de sportif à quelqu’un qui en a besoin mais j’ai la trouille

3-j’aimerais parler en public sans crainte ni honte ni remords, comme Sarkozy ou Tapie

4-  j’ai été augmenté et  j’en ai marre que ma femme et mes gosses me prennent tout mon pognon.

Me voilà donc assis face à une petite brunette tonique la cinquantaine sourire apaisant dynamique. Elle m’a été conseillée par une formatrice à qui je pourrais donner mes gosses tellement elle est super. Je n’ai rien lu sur la sophrologie je crois savoir que c’est lié à la respiration des trucs pour gérer le stress et les émotions quoiqu’il en soit au bout de 30 secondes je suis assis sur un canapé face à elle. Check-up complet qui je suis mon âge mes problèmes si je mange si je dors bien si je suis malade si… je commence à parler d’Enzo sans trop m’en rendre compte juste après lui avoir signalé que je n’avais pas de problème sauf son absence mais ça va quand même. Je lui cause aussi de Gaspard ce n°3 qui m’a donné la main quand Enzo a dû lâcher la mienne. Ugo aussi.

Bref on est dans une thérapie de ma tête  la sophrologue caycédienne m’écoute posément avant de m’expliquer les fondements de la sophrologie caycédienne je ne vous la refais sauf une phrase que j’ai retenue : la psychanalyse cherche à vous aider à comprendre pourquoi vous allez mal, la sophrologie vous aide à aller mieux. Elle me dit aussi que la sophro fait le lien entre le corps et l’esprit, en ex-marathonien je lui narre mon expérience du 35ème quand le corps dit non et la tête dit encore. J’ai tout compris.

Elle m’explique que la sophro ça marche à condition de travailler tout seul chez soi, dans la rue… que les femmes qui viennent consulter ont du mal à faire leurs gammes en solo hors séance donc que ça fonctionne moins bien que pour les mâles.

Elle m’annonce qu’on va travailler le relâchement et la respiration, ce sont des basiques qu’on utilisera à chaque séance.

Là maintenant on est face à face assis sur des chaises elle me demande de respirer profondément calmement en me relâchant par bloc, la tête, la nuque, puis les épaules et les bras, puis le ventre et les lombaires, puis la stouquette, enfin les jambes, j’arrive à tout bien faire, j’ai les yeux fermés, sauf les jambes que je n’arrive pas à détendre. Le sport du week-end peut-être. La sophro me demande de visualiser un mouvement de balancier, une image, une balançoire, afin de caler ma respiration sur ce mouvement.

Je respire je suis calme je suis apaisé je ne pense à rien.

Parcours inverse pour sortir de l’état de relaxation, des jambes à la nuque j’ouvre les yeux elle me fait face le visage toujours aussi avenant réconfortant tonique.

On débriefe ce que j’ai réussi à faire ou pas, c’est moi qui suis c’est moi qui dis.

On se quitte sur un chèque de 50€ la séance a duré 45 minutes environ rendez-vous la semaine prochaine. D’ici là je dois m’entraîner à inspirer-expirer-bloquer très profondément et très calmement en calant ma respiration sur mes pas quand je marche.

Je vais finir bouddhiste. Ou maître Yoda.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte