Magazine Info Locale

Les Le Pen dans le collimateur des juges financiers

Publié le 22 décembre 2015 par Gezale

La Haute Autorité sur la transparence de la vie publique vient d'estimer qu'il "existe [...] un doute sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité de leurs déclarations, du fait de la sous-évaluation manifeste de certains de leurs actifs immobiliers détenus en commun". De qui parle la HAVP ? De vulgaires manants ? D'un Cahuzac au petit pied ? Pas du tout. Les magistrats indépendants de cette haute autorité qui, je le rappelle, en ont pris plus d'un (à gauche comme à droite) dans leurs filets évoquent les déclarations de patrimoine immobilier (et mobilier) de Jean-Marie Le Pen et de sa fille Marine.

Les Le Pen et leurs amis crient évidemment au scandale, au harcèlement " républicain ", à une provocation du pouvoir politique. Comme si Valls et Hollande passaient leur temps à étudier de près les déclarations de revenus et de patrimoine des Le Pen ! Justement. La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a été créée pour mettre un terme aux abus et aux " oublis " d'hommes et de femmes dont on attend une certaine exemplarité eu égard aux mandats électifs qu'ils détiennent. Les élus sont égaux devant la loi mais, si j'ose dire, ils doivent être encore plus égaux que d'autres puisque la démocratie représentative repose sur la confiance que les citoyens délèguent à leurs élus et sur leur probité.

Je ne connais pas le dossier en détail puisque la HAVP rend publique une décision générale adressée au procureur de la République, à charge pour celui-ci de déclencher l'ouverture d'une enquête judiciaire plus approfondie. A en juger par cette décision, les Le Pen ont d'ailleurs eu tout loisir de présenter leurs observations et remarques. Les affirmations des deux députés européens - puisque c'est à ce titre qu'ils ont été " auscultés " - n'ont pas convaincu les membres de la Haute autorité, c'est pourquoi les Le Pen (même s'ils font appel devant le conseil d'Etat) devront affronter cette nouvelle affaire qui arrive après quelques autres...dont le financement a priori illégal de candidats aux législatives 2012 !

Le Front national et ses représentants aiment à fustiger ceux et celles qui appartiennent au " système ". Ils oublient, tout simplement, que " le système " a mis en place des outils visant à moraliser la vie publique et à pénaliser ceux qui tentent de contourner la loi. Si les Le Pen ont réellement sous-évalué leurs biens, ils devront comme d'autres avant eux en assumer les conséquences et s'ils encourent une peine d'inéligibilité, c'est qu'il l'auront bien cherché.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine