Magazine Santé

Comment arrêter de fumer par l’acupuncture

Publié le 21 décembre 2015 par Geoffroy08

fleche-bas

Voulez-vous arrêter de fumer ? Avez-vous déjà essayé l’acupuncture ? Elle peut bien sûr vous aider à y arriver. L’acupuncture est un procédé de la médecine chinoise basé sur le rééquilibrage des énergies grâce à de fines aiguilles. Dans un sevrage tabagique, elle permet d’activer et de rééquilibrer l’énergie vitale qui circule dans le corps.

Même si son efficacité n’est pas encore prouvée scientifiquement, l’acupuncture peut apporter une aide précieuse lors du sevrage tabagique, notamment en diminuant le besoin de nicotine, mais aussi le stress lié à l’arrêt du tabac. Elle peut aussi apporter un bien-être et un état de relaxation.

Toutefois, l’aide qu’apporte cette méthode est reconnue par la plupart des spécialistes.

L’acupuncture permet aussi d’améliorer un ensemble de maux comme les problèmes de digestion, des allergies, des douleurs musculaires, des états d’anxiété, etc…

Comment se fait le traitement par acupuncture pour arrêter de fumer ?

L’objectif de l’acupuncture est de libérer et d’activer certains courants d’énergie. En ce qui concerne l’arrêt du tabac, les aiguilles seront posées par l’acupuncteur sur les ailes du nez (le point Chiapi), au-dessus de l’oreille et sur la main. Cette opération est sans douleur et  ne laisse aucune marque. La séance  dure environ 20 minutes. Le traitement peut nécessiter 2 séances et parfois davantage chez certains patients.

L’acupuncteur peut aussi se servir de minuscules décharges électriques, dans le cas de l’électro-acupuncture.

Ainsi, le traitement agira conjointement sur la sensation de manque, aidera l’organisme à se désintoxiquer et à gérer certains symptômes de sevrage comme l’anxiété, l’irritabilité et l’insomnie.

L’inquiétude chez certains est l’apparition des effets secondaires. Mais mettons les choses au clair. Il n’y a pas d’effets secondaires généralement rencontrés avec l’acupuncture.

La mise en place des aiguilles n’est pas douloureuse, le patient ne ressent qu’un léger picotement. Une fois les aiguilles en place, ce dernier reste, une quinzaine de minutes, allongé. L’acupuncteur stimule les points quelques secondes avant le retrait.

On peut ressentir une gêne autour de la zone où ont été insérées les aiguilles, mais normalement cela passe rapidement.

Cependant, si l’acupuncture est pratiquée de manière incorrecte ou sans les précautions nécessaires, une infection peut être transmise par des aiguilles sales si celles-ci sont introduites trop en profondeur.

L’acupuncture ne peut à elle toute seule neutraliser entièrement l’envie de fumer, la motivation du patient est déterminante dans la réussite du traitement.

Avez-vous déjà essayé l’acupuncture ? Qu’est-ce que vous en pensez ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Geoffroy08 93 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine