Magazine Côté Femmes

Chut, n'écoute pas !

Publié le 22 décembre 2015 par Alice Join @Alice_sur_twitt
Chut, n'écoute pas !

7 ans est certes l'âge de raison, mais c'est surtout l'âge où toutes les conversations des "grands" prennent du sens : qu'il s'agisse de discussions autour des cadeaux de Noël ou de choses plus personnelles, Octave entend et écoute tout désormais.

C'est à nous d'être vigilants et alors que nous sommes en vacances tous les quatre, plus de douze heures par jour collés les uns aux autres, je ne compte plus les rappels à l'ordre.

Que l'on parle d'argent, de famille, d'amis, de boulot, il n'est pas rare que l'on entende une petite voix : "Pourquoi ta collègue elle t'énerve Maman?" "Donc Machin il s'est disputé avec truc? Et ils sont toujours fâchés?" Je ne vous raconte pas le nombre de fois où nous l'avons remis à sa place, lui disant qu'il n'avait pas tout compris de la conversation (ce qui est d'ailleurs très souvent vrai) et que surtout ça ne le regarde pas. Même s'il s'agit de sujets très anodins parce que nous ne parlons plus de sujets graves devant les Blonds, sa curiosité me met souvent mal à l'aise, tout comme, depuis toujours, lorsque les enfants plus âgés de mes copines s'installent près de nous, je cesse de tenir des conversations d'adultes.

Peut-être est-ce une façon de les protéger (ou de nous protéger) ? ou encore de les tenir à distance de sujets qui ne devraient pas les préoccuper? mais je cloisonne.

Passer du temps avec Octave nous permet d'avoir de vraies discussions, profondes, philosophiques... et chaque jour ce qui nous parait évident, c'est que c'est un petit garçon sensible, qui, sans avoir vu le film La famille Bélier, est capable de pleurer en écoutant la chanson "Chers parents je pars", affirmant que jamais il ne partira (enfin, il a ajouté "tant que je mangerai bien à la maison").

Lorsque l'on évoque la séparation des parents de sa copine de classe, et le fait que la petite pleure plusieurs fois par jour, il éclate d'un rire jaune disant : "Ho ben moi je suis rassuré, cela n'arrivera jamais! Vous l'avez promis!"

Mon fils, le Grand, est un naïf, et le petit suit le même chemin, la vie peut être difficile et notre rôle de parents c'est aussi, à notre sens, de servir de bouclier contre les mots , les idées, les situations, qu'il n'est pas indispensable de connaître quand on est enfant. Cela fait partie, aussi, de mon rôle de parent.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alice Join 82 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte