Magazine Histoire

Le moteur du "jihad" n'est pas la religion

Par Roger Garaudy A Contre-Nuit

Le juge Trévidic. « La religion n’est pas le moteur du jihad »

Ceux qui partent faire le jihad agissent ainsi à 90 % pour des motifs personnels : pour en découdre, pour l’aventure, pour se venger, parce qu’ils ne trouvent pas leur place dans la société… Et à 10 % seulement pour des convictions religieuses : l’islam radical. La religion n’est pas le moteur de ce mouvement et c’est ce qui en fait sa force. C’est pour cette même raison que placer la déradicalisation sous ce seul filtre ne pourra pas fonctionner.

 >> LIRE ICI L'ENTRETIEN DE JUIN 2015 >>


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Roger Garaudy A Contre-Nuit 571 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines