Magazine High tech

Twitter renverse sa décision de bannir Politwoops

Publié le 31 décembre 2015 par _nicolas @BranchezVous
Twitter renverse sa décision de bannir Politwoops

Au nom de la transparence, Twitter change son fusil d’épaule et permettra désormais que les messages récemment supprimés de politiciens soient archivés par autrui.

En juin 2015, le volet américain d’une initiative néerlandaise, Politwoops, se voyait forcé d’arrêter ses activités. Le site, conçu pour archiver automatiquement les messages de comptes liés à des politiciens après leur suppression, a vu son accès à Twitter être bloqué par le réseau social pour violation aux conditions d’utilisation du service.

«Politwoops est un outil important pour que les responsables publics, y compris les candidats ou les politiciens élus ou nommés, soient imputables face à leurs déclarations.»

L’entreprise avait alors défendu sa position. «Honorer la présomption du droit à la vie privée de l’utilisateur pour tous les comptes est l’une de nos priorités, que l’utilisateur soit anonyme ou membre du Congrès des États-Unis», déclarait Twitter.

Visiblement, il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée. Afin de mettre les responsables publics face à leurs responsabilités, Twitter a conclu une entente avec l’Open State Foundation, instigatrice le Politwoops, et la Sunlight Foundation, responsable de la version américaine du service.

«Politwoops est un outil important pour que les responsables publics, y compris les candidats ou les politiciens élus ou nommés, soient imputables face à leurs déclarations, et nous sommes heureux d’avoir été en mesure de parvenir à un accord avec Twitter afin de remettre en fonction le service à la fois aux États-Unis et à l’étranger», a affirmé Jenn Topper, directrice des communications de la Sunlight Foundation.

Changement de ton chez Twitter

La nouvelle n’est guère surprenante. En effet, lors d’une conférence en octobre dernier, le nouveau PDG Jack Dorsey avait parlé de la responsabilité de Twitter à l’égard de sa communauté, en mentionnant d’ailleurs Politwoops.

.@jack taking the stage to kick off #twitterflight https://t.co/5mwhnAvo4b

— Twitter Flight (@Flight) October 21, 2015

«Nous avons la responsabilité de continuer à renforcer les organismes qui apportent plus de transparence au dialogue public, comme Politwoops», avait-il déclaré, en s’adressant à une foule principalement composée de développeurs. «Nous devons nous assurer que nous sommes au service de tous ces organismes et les développeurs de la meilleure façon qu’il soit, parce que c’est ce qui contribuera à la pertinence de Twitter. Nous devons les écouter, nous devons apprendre, et nous avons besoin d’avoir cette conversation avec vous.»

Maintenant, en quoi constitue cette entente précisément? Nul ne sait. Twitter pourrait simplement avoir accordé une permission spéciale à Politwoops pour continuer de maintenir son registre public des messages supprimés de personnalités politiques. Il se peut également que les comptes de politiciens doivent être approuvés par Twitter au préalable avant que Politwoops ne puisse recueillir quoi que ce soit à leur sujet.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine