Magazine Histoire

L'affaire Garaudy (1969-1970) vue par Françoise Giroud

Par Roger Garaudy A Contre-Nuit
L'AFFAIRE GARAUDY par FRANÇOISE GIROUD
Editorial dans L’Express n°971 du 16/02/1970

Reprise de http://db.francoisegiroud.fr/Article.aspx?tid=943
Voir le PDF à  http://db.francoisegiroud.fr/documents/FR_145875401_GIR009_7_0943.pdf)
Fais attention à tes formulations, quelquefois tu exagères... Etre prudent, modéré en général, et ne pas se mettre tout le monde à dos et sur toutes les questions... »
Tels étaient les conseils que Maurice Thorez, secrétaire général du Parti communiste, donnait au pétulant Roger Garaudy, membre du Comité central. Celui-ci les rapporte pieusement dans ce qu'il appelle l'introduction-témoignage à un livre publié en avril 1968, c'est-à-dire avant Prague.
Témoignage parfois émouvant quand le philosophe évoque son enfance de fils d'ouvrier, le père revenant du front avec des béquilles, la mère travaillant comme une bête pour qu'il puisse faire des études, quand il se décrit juché sur ces sacrifices et ces mutilations pour émerger dans un monde en contradiction totale avec celui de la vie quotidienne des siens. Alors, c'est pour lui l'angoisse, le vertige, l'adhésion personnelle à la vision chrétienne du monde, et, seule réponse possible au sort fait à la classe ouvrière, l'entrée au Parti communiste, à 20 ans.
>> LIRE LA SUITE >>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roger Garaudy A Contre-Nuit 571 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines