Magazine Poésie

A ma mort / A mi muerte

Par Vertuchou

A ma mort,

À ma mort tu mettras tes deux mains sur mes yeux,
et que le blé des mains aimées, que leur lumière
encore un coup sur moi étendent leur fraîcheur,
pour sentir la douceur qui changea mon destin.
À t'attendre endormi, moi je veux que tu vives,
et que ton oreille entende toujours le vent,
que tu sentes le parfum aimé de la mer,
et marches toujours sur le sable où nous marchâmes.
Ce que j'aime, je veux qu'il continue à vivre,
toi que j'aimais, que je chantais par-dessus tout,
pour cela, ma fleurie, continue à fleurir,
pour atteindre ce que mon amour t'ordonna,
pour que sur tes cheveux se promène mon ombre,
et pour que soit connue la raison de mon chant.

A mi muerte,

Cuando yo muera quiero tus manos en mis ojos :
quiero la luz y el trigo de tus manos amadas
pasar una vez mas sobre mi su frescura :
sentir la suavidad que cambio mi destino.
Quiero que vivas mientras yo, dormido, te espero,
quiero que tus oidos sigan oyendo el viento,
que huelas el aroma del mar que amamos juntos
y que sigas pisando la arena que pisamos.
Quiero que lo que amo siga vivo
y a te amé y canté sobre todas las cosas,
por eso sigue tu floreciendo, florida,
para que alcances todo lo que mi amor te ordena,
para que pasee mi sombra por tu pelo,
para que asi conozcan la razon de mi canto.

Pablo Néruda


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine