Magazine Culture

Caractères spéciaux PC

Publié le 18 janvier 2016 par Tetue @tetue
Caractères spéciaux PC

Incroyable mais vrai, sur clavier PC Windows les « caractères spéciaux » se saisissent toujours à coup de « Alt codes » !

Je me souviens, les premiers ordinateurs, c'était rudimentaire. Il n'y avait pas assez de touches, sur le clavier, pour saisir tous les caractères nécessaires à rédiger dans un français correct. Il fallait donc saisir des codes — sous la forme d'une suite de chiffres, combinés avec la touche « Alt », appelés « Alt codes » —, pour obtenir ces caractères manquants, dits « spéciaux ». Par exemple, pour produire la lettre « É », il fallait activer 4 touches [1] : « Alt+144 ». Quatre !

C'est ainsi qu'au lieu de taper les lettres d'affilé, tout naturellement, comme on le faisait jusqu'alors, à la machine à écrire, il fallait par exemple activer les touches suivantes :

Alt+128 a v a , s a s Alt+156 u r , Alt+144 m i l i e , s ' e n c h a r g e Alt+133 Alt+143 b i e n t ^ o t Alt+255 !

soit un vrai galimatias, juste pour saisir cette phrase simple :

« Ça va, sa sœur, Émilie, s'en charge… À bientôt ! »

Soit 67 touches pour saisir 33 lettres. Vous imaginez la galère ? Et le temps que ça prenait ! Bref, c'était pénible. Parce qu'évidemment, personne ne connaissait ces « Alt codes » par cœur et il fallait s'en référer sans cesse à une table de correspondance [1]. Evidemment, la flemme l'emportant, on finissait par taper au plus simple, comme des sagouins, sans plus s'embarrasser avec les accents, les cédilles et autres joyeusetés de la langue française :

C a v a , s a s o e u r , E m i l i e , s ' e n c h a r g e . . . A b i e n t o t !

Ce qui occasionne quelques fautes, car oui, l'accent a pleine valeur orthographique :

« Ca va, sa soeur, Emilie, s'en charge… A bientot ! »

Les Alt codes existent toujours !

Tels étaient mes débuts en 1995. Je saisis désormais beaucoup plus rapidement au clavier et plutôt agréablement. Côté caractères, j'utilise ceux des alphabets français mais aussi phonétique, grec et mathématique. Et j'ai appris à soigner orthographe et typographie au fil du temps, avec plaisir. L'informatique ne cesse de faire des progrès, heureusement.

C'est ce que je pensais, jusqu'à me retrouver avec un PC Windows dernier cri entre les mains. Comment ça, pas de « C » cédille pour répondre tout simplement « Ça va » à ma collègue, Élodie, ni de « E » majuscule accentué, pour ne pas éborgner son prénom… Gneuh ? Et toujours ces vieux codes barbares pour saisir des « caractères spéciaux » ? En 2015. Sérieux. Ça n'a pas évolué en 20 ans ! Je ne m'en remets pas.

Je l'ignorais, mais la saisie sur clavier PC Windows repose toujours sur les Alt codes. Windows est hyper moisi pour les caractères hors clavier témoigne Dascritch. Pire que cela, va savoir pourquoi, il existe PLUSIEURS codes de correspondances ! Ce ne sont plus 4 touches qu'il me faut presser désormais, pour saisir la lettre « É », mais carrément 5 [2] : « Alt+0201 ». Diantre. Cinq. Plus ça va, plus y'en a… Et ça fait encore plus de charabia dans mon cerveau au moment de la saisie :

Alt+0199 a v a , s a s Alt+0156 u r , Alt+0201 m i l i e , s ' e n c h a r g e Alt+0133 Alt+0192 b i e n t ^ o t Alt+0160 !

Soit 73 touches. Pour comparer, voici comment je saisis cette même phrase aujourd'hui, et depuis des années, sur mon Mac :

ç a v a , s a s +o u r, é m i l i e , s ' e n c h a r g e +. à b i e n t ^ o t + !

Soit 58 touches activées. Quinze de moins que sur Windows, pour la même phrase. Ça paraît dérisoire, mais vu la quantité de texte que nous saisissons à longueur de journée, le temps gagné n'est pas négligeable. Et la surcharge cognitive moindre, avec des raccourcis de saisie plus intuitifs que les Alt codes, ce qui laisse le neurone vaillant pour se concentrer sur son job.

Mais comment faites-vous ?

Vu l'incroyable inconfort du truc, je m'étonne n'en avoir pas davantage entendu parler. Les sacrés français que nous sommes devraient râler copieusement, non ? Les PC Windows sont utilisés par des millions de personnes à travers le monde. Comment font-elles ? Y'a-t-il une astuce qui m'échappe ?

Certain·e·s, ignorant sans doute l'existence des Alt codes, demeurent persuadés que l'ordinateur, machine conçue dans une langue dépourvue de caractères accentués, ne permet pas d'écrire avec des accents. L'usage des PC déforme leur perception au point que nombreux sont celleux qui pensent même que les capitales ne s'accentuent plus, désormais, en français !

Sinon, chacun y va de son astuce : saisie par copier-coller (si si) de caractères depuis un clavier virtuel, post-it sur l'écran, antisèches d'Alt-Codes, rustine de clavier comme le kbdfr dk, correcteur en ligne, comme le chouette Typonerd, extension navigateur… Je n'ose imaginer le temps ainsi perdu, démultiplié par le nombre d'utilisateurices à travers le monde et, en tant qu'ergonome, ma pensée est entièrement monopolisée par la nécessité d'améliorer ce poste de travail, à commencer par, ou à défaut, comprendre au moins la logique qui sous-tend telle interface.

Mais la vraie question, comme dit Bortzmeyer, c'est : en 2015, il y a encore des gens qui acceptent un système où il faut connaître les points de code pour écrire en français ??? Comment, et finalement pourquoi, supportez-vous ça ?

Mon antisèche d'Alt codes…

En attendant, permettez que je note ici les caractères qui me manquent le plus souvent sous Windows, pour me permettre de les retrouver facilement :

Table de correspondance des codes des caractères spéciaux

caractère
spécial Alt code
CP850 [1] Alt code
CP1252 [2] raccourci
Mac

É Alt+144 Alt+0201 é

À Alt+143 Alt+0192 à

« Alt+174 ? +è

» Alt+175 ? ++è

Alt+133 Alt+0133 +.

· Alt+183 Alt+0183 ++f

≠ ? ? +=

~ Alt+126 Alt+0126 +n

œ ? Alt+0156 +o

@ Alt Gr+à @

Ç Alt+128 Alt+0199 ç

È Alt+212 Alt+0200 è

ΠAlt+140 Alt+0140 +o

© Alt+169 ? +c

Alt+128 Alt Gr+e +$

(espace insécable) Alt+255 Alt+0160 +

Je vous ai mis, en correspondance, les raccourcis de saisie que j'utilise habituellement sous Mac, juste pour montrer que si, bien sûr que si, on peut faire plus simple. La question est : pourquoi Windows persiste-t-il à faire aussi compliqué ? Et quand est-ce que vous vous rebellez, les gens ?


À lire : Des mathématiciens découvrent la combinaison pour saisir la lettre « É » sur clavier AZERTY, Le Garofi, 2013.


[1] Les Alt codes de l'époque reposaient sur la page de code 850, une table de correspondance, apparue sous système DOS, qui donne un numéro à chaque caractère d'une langue.

[2] L'utilisation du codage Windows-1252 se développe en Occident, avec la diffusion de Windows 3, au début des années 90.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tetue 1200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte