Magazine Santé

Bilan dramatique à l’examen du DEMS d’orthopédie 2016 en Algérie

Publié le 18 janvier 2016 par Khaled Benokba

DEMS

Comme chaque année, les résultats de l’examen du DEMS (diplôme d’études médicales spécialisées) de la chirurgie orthopédique en Algérie sont catastrophiques et suscitent à nouveau beaucoup d’interrogations sur les causes de ce drame pour lequel le comité pédagogique et le ministère de l’enseignement supérieur ne semblent pas porter un grand intérêt.

La première session du DEMS 2016 s’est soldé par l’échec d’environ 80% des 124 candidats, un véritable drame pédagogique comparable à celui de l’année passée. Ce résultat n’est pas une conséquence du hasard ou une exception car depuis quelques années beaucoup de choses se disent des insuffisances de la formation pédagogique qu’elle soit théorique ou pratique dans cette spécialité.

À rappeler que les médecins résidents se sont rebellés à plusieurs reprises durant ces cinq dernières années contre cette situation, tant qu’on leur assure pas un enseignement sous forme de conférences et tant qu’ils ne sont pas encadrés dans leurs services, les résidents ont toujours boycotté les évaluations sanctionantes pour se faire entendre. Des revendications légitimes qui exigent une implication impérative des enseignants, du ministère et des résidents eux même. Quelques efforts salutaires ont été faits depuis dans ce sens mais restent malheureusement très loin des objectifs à atteindre.

Un examen sans support pédagogique

Le support sur lequel préparent préalablement la majorité des résidents cet examen capital et déterminant se résume aux polycopies qu’ils retrouvent et qu’ils achètent chez les photocopieurs, des cours obsolètes avec des fautes et dont le contenu ne se réfère à aucune source bibliographique. 

Meme si le web met à la disposition du candidat une multitude d’articles scientifiques, il est encore plus difficile de choisir une référence consensuelle. N’est t’il pas le moment de converger les efforts pour établir un référentiel national des cours ? qui servira de support pour les évaluations et qui sera mis à jour régulièrement au fil des progrès de la médecine.

Résultats sans barème

À l’affichage des notes, il est de coutume que le barème des points, et le corrigé font défaut ce qui laisse une grande place au doute et à la confusion parmi les candidats. Pour beaucoup cette évaluation perd de son objectivité si à la fin des épreuves le candidat n’est pas informé de ses erreurs et n’est pas orienté par une correction claire et affichée.

Ce constat aussi négatif nous pousse également à se demander si cette épreuve de DEMS évalue réellement et concrètement la compétence chirurgicale de ces jeunes chirurgiens qui seront à la suite de cet examen livrés à eux mêmes aux quatre coins de l’Algérie dans le cadre du service civil. Le débat est ouvert …
 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Khaled Benokba 53494 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine