Magazine Société

Le prix de la haine T 2

Publié le 12 février 2016 par Félicité Annick Foungbe épse De Souza @fafzimo
Le prix de la haine T 2

Le véhicule bifurque soudain vers une piste en terre et roule encore quelques minutes, avant de stationner à l'orée d'un rideau d'arbres touffu. Le conducteur a laissé les feux de croisements allumés. Frank Mominé réfléchit à la vitesse de l'éclair pour trouver une parade, afin de se sortir de ce guêpier.

    Descend ! lui intime-t-on d'un ton abrupt.

Le chauffeur le tient en joue, avec un Beretta muni d'un silencieux. Comme par magie, les beautés fatales brandissent également des armes du même calibre. La bouche sèche et les mains moites, il émerge lentement du véhicule. Son cerveau fonctionne à la vitesse de l'éclair. C'est le moment de mettre à l'œuvre l'une des tactiques de self-défense apprise quelques années plus-tôt.

    Kneel down ![1] lui ordonne l'une des poupées, le regard injecté de sang.

Jugeant qu'il ne s'exécute pas assez vite, elle lui assène un coup de crosse qui lui ouvre l'arcade sourcilière. Il retombe sur ses genoux, légèrement groggy. Elle le toise d'un air méprisant, et lui décoche une série de coups de pieds qui lui provoquent un haut-le cœur. Frank Mominé réfléchit à la vitesse de l'éclair, et s'empare à tout hasard de son pied levé pour une énième frappe. Désarçonnée dans son élan, elle bascule au sol, en laissant échapper son arme dans l'herbe.

Profitant de l'effet de surprise, il s'en empare à tout hasard, et détale dans la nuit noire. Mais il n'aura pas l'occasion de s'en servir. Remis de ses émotions, le chauffeur vise et lui tire dans la main. Il émet un hurlement de douleur et laisse échapper l'arme maculée du sang suintant de sa main blessée, sans pour autant ralentir sa course. Il court à tout hasard, tandis que les balles sifflent à ses oreilles.

Ses agresseurs se sont lancés à sa poursuite, tirant au jugé dans la pénombre. Il court à perdre haleine, trébuchant et se relevant dans le couvert végétal, malgré sa blessure à la main. Deux autres balles l'atteignent à l'épaule. Il a l'impression de recevoir un formidable coup de massue. Une autre balle le cueille au pied, et il bascule dans un cratère invisible dans la nuit. Convaincu de l'avoir éliminé, le trio de gangsters quitte les lieux.

Peu après, Maître Nina Nazia reçoit un coup de fil l'informant du succès de la mission.

© La Cloche-d'Or éditeur 2015

Commander votre exemplaire

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine