Magazine Emarketing

Les joies du travail en famille !

Publié le 15 février 2016 par Marketingcommunity @marketing_cmnty

Les joies du travail en famille !

Travailler en famille peut séduire des créateurs d'entreprise ou des générations plus jeunes souhaitant intégrer l'entreprise familiale. Pour que les liens familiaux restent solides, pour éviter d'éventuelles situations de frustration, il convient de respecter certaines règles. Dans Travailler en famille avec plaisir (InterEditions 2016), Anne Juvanteny, coach expert de ce sujet, présente les difficultés auxquelles les membres d'une même famille peuvent se confronter au sein de l'entreprise familiale et comment les prévenir ou les résoudre. Un ouvrage qui apportera un nouvel éclairage aux personnes travaillant dans une entreprise familiale, à ceux qui en ont créé une, ceux qui en ont le projet, ainsi qu'aux experts qui interviennent sur les aspects métiers.

Quels sont les atouts du travail en famille ?
Le premier atout du travail en famille est le sens, puisque dans la création d'une activité familiale, les membres de la famille partagent le même objectif de développement d'une activité économique et une vision pour la famille. La première génération, celle qui crée l'activité, répond à la volonté de liberté, de maîtriser son destin ... mais aussi au-delà, à la volonté d'un projet familial, de renforcer la cohésion de la famille, en créant un ou des emplois, en permettant aux membres de la famille, par exemple, de rester dans une même région...
Pour la deuxième génération, intégrer l'entreprise familiale c'est un atout, la chance de ne pas avoir besoin de chercher un travail ailleurs, surtout en période de crise économique... mais c'est aussi l'opportunité de poursuivre l'œuvre de ses ancêtres, avec les notions de transmission et de loyauté.

Quels sont les difficultés à prendre en compte dans le cadre d'une entreprise familiale ?
L'important dans ce contexte, c'est d'avoir bien conscience de l'imbrication famille-entreprise. Car la première complexité est de savoir ce qui relève de l'une ou de l'autre dans la gestion, les choix de management ou stratégiques que l'on doit faire. Dans ce cadre il convient d'être très axé sur le dialogue familial, d'éventuellement mettre en place un conseil de famille ou une charte qui fixe les règles, notamment pour l'ouverture de l'actionnariat à l'extérieur, afin de mettre à plat tous les enjeux et conséquences et de dissiper les tensions. Il faut également avoir conscience que l'on sera tout le temps ou presque en famille. Cela nécessite de bien clarifier les rapports familiaux dès le démarrage de l'entreprise... Quand de nouvelles générations intègrent celle-ci, d'autres problèmes se posent : le respect de la tradition et quel degré d'innovation apporter à l'entreprise familiale par rapport aux fondateurs...

Dans le contexte de l'entreprise familiale, l'aspect émotionnel intervient en permanence en raison de l'imbrication qui existe entre les deux domaines.

Les problèmes rencontrés sont-ils de même nature si l'on crée ou si l'on reprend l'entreprise familiale ?
Les problèmes sont très différents entre la création et la reprise de l'entreprise familiale. Si l'on crée une entreprise familiale, il est nécessaire de réfléchir à la meilleure façon de préserver l'équilibre personnel et professionnel pour éviter de mélanger les temps familiaux et ceux de l'entreprise, ne pas confondre non plus l'espace familial et l'espace professionnel. Il faut aussi être conscient du risque patrimonial que l'on fait courir à la famille et être en accord avec les autres membres de la famille sur ce point.
Pour les repreneurs d'entreprises familiales, se pose la question de la légitimité du nouvel entrant par rapport à son prédécesseur. Il convient de tenir compte de l'existant que l'on doit prolonger ou aménager pour être légitime et aussi trouver sa propre place. Plus encore que dans un autre parcours professionnel, il ne faut pas négliger de veiller à sa liberté et à son épanouissement dans le travail.

Comment interviennent l'aspect émotionnel et les rapports de pouvoir dans ce contexte ?
Dans le contexte de l'entreprise familiale, l'aspect émotionnel intervient en permanence en raison de l'imbrication qui existe entre les deux domaines. C'est d'ailleurs vrai pour tout créateur d'entreprise, familiale ou non. La transmission de l'entreprise, en particulier, est un sujet particulièrement tabou qui focalise les émotions, car en parler revient à aborder la question de la " fin " de la personne qui quitte le poste de dirigeant. D'autres sujets stratégiques suscitent également beaucoup d'émotionnel : le développement d'une nouvelle activité, des modifications profondes de processus de fabrication, etc. qui pourraient remettre en question le travail des aînés. Il convient donc de clarifier en permanence les deux sujets, entreprise et famille, dissocier le personnel de l'opérationnel, gérer l'émotionnel, les conflits... d'où l'idée d'instaurer un conseil de famille avec des réunions régulières où l'on aura des échanges aux étapes clés de l'entreprise, comme on le ferait pour un enfant de la famille. Car finalement, pour les dirigeants d'entreprises familiales, l'entreprise est un enfant pas comme les autres.

Les joies du travail en famille !

Travailler en famille avec plaisir
Bien vivre et réussir sa carrière en entreprise familiale
Anne Juvanteny
Collection : Épanouissement
Parution : 13/01/2016
200 pages
Voir la fiche détaillée du livre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marketingcommunity 4724 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte