Magazine Cinéma

[Critique] Deadpool

Par Rhumyxcube @PressselectFR

Le personnage de Deadpool avait été plutôt malmené au cinéma, depuis son apparition dans le film Wolverine : origins. N’ayant plus aucun rapport avec le personnage qu’on connaissait des comics, on croyait le personnage définitivement mort et enterré pour une adaptation, au moins correcte, du héros complètement cintré ! Surtout que les droits du personnage étaient à la fox, un studio qui a pourri un nombre incalculable de films (Les 4 fantastiques version 2014, c’était eux !), et quand on sait l’impertinence, et la violence que caractérise le personnage dans ses comics, on pouvait se dire que ces gros coincé de la fox allait dire un gros « NON« , ou alors un gros « on fait un film familial, ou Deadpool, il prendra sous sa coupe un jeune, et ce dernier retrouverait le père qu’il n’a jamais connu, et on verra que ce bon vieux Deadpool, il est vachement gentil, en fait !« .

Bref, si le projet s’annonçait mort depuis quelques années, c’est grâce à une fuite volontaire d’un extrait du film prévu à la base, qui avait été annulé. L’extrait à fait un énorme buzz sur la toile, et, comme par magie, le projet renaît de nouveau. Je pense que l’on doit cette résurrection à Ryan Reynolds. L’acteur étant fan du personnage depuis qu’il l’a découvert dans les comics, je pense qu’il n’avait pas envie de rester sur ce Deadpool désastreux qu’il avait incarné dans Wolverine.

deadpool-movie-images-new-mutants
Malgré tout, on pouvait quand même craindre le résultat final. Au final, Deadpool à fait un buzz énorme bien avant la sortie du film, grâce à une campagne marketing géniale, entre un Deadpool qui défonce avec un projecteur un présentateur qui insiste sur le fait que le film doit être familial ou encore une bande-annonce version « comédie romantique ».

Bref, tout ceci a créé un énorme engouement, à tel point que le film est déjà classé dans les meilleurs démarrages de l’année. Mais bon, qu’en est-il, au final, après les 1h40 de métrage ?

Le final commence sur une scène d’intro absolument génial, on sait tout de suite que l’horrible Deadpool de Wolverine : origins est mort et enterré ! Place au vrai Deadpool, celui qui sort vanne sur vanne, qui est vulgaire, violent, et qui s’amuse à briser le quatrième mur.

Scénaristiquement, le film prend quelques libertés par rapport aux comics. Et ce n’est pas son meilleur atout. On pourra, par exemple, reprocher au film sa love story, qui sert de fil rouge, mais elle est finalement aussi barrée que ce que l’on pouvait attendre du personnage. Et au final, elle ne m’a pas gêné.

deadpool-gallery-03-gallery-image

Ce qui réussit beaucoup au personnage, c’est le fait de briser le quatrième mur. Du coup, on rira beaucoup sur le fait que Deadpool ,lui-même, critique les défauts du film, comme le manque de budget, par exemple. En effet, l’arrivée d’un vrai Deadpool au cinéma tient du miracle (Et grâce au buzz de l’extrait leaké, que je soupçonne même d’avoir été programmé par Ryan Reynolds, lui-même ! ). Et vu que les droits appartenaient à ce studio de coincer de la fox, et que le film s’est vanté d’être classifié Rated-R (c’est-à-dire une interdiction aux moins de 17 ans aux États-Unis), fallait se douter que le film n’ait pas le budget d’un Wolverine ou d’un X-men, et malheureusement, ça se sent un peu. Par exemple, une grande partie du film tourne autour de la scène de l’autoroute, mais s’entrecoupe de flashback.

Pendant tout le film, le film enchaine vannes sur vannes, et on se marre à la plupart. Malgré tout, le fait que ça ne s’arrête jamais, bah, elles ne sont pas toute excellente, et certaines ne sont pas forcément drôles. Mais rien de grave, car les trois-quarts sont hyper drôles et représentent bien que ce Deadpool est un gros taré, loin des stéréotypes du super-héros.

En conclusion, cette adaptation de Deadpool est excellente, on se marre tout le long, et ça fait du bien de voir un personnage Marvel un peu plus « fucked-up » que les autres au cinéma. Bref, y a quelques petits défauts, mais c’est trash, c’est violent et c’est vulgaire, donc, allez-y, c’est génial !!!

Note : 8/10


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rhumyxcube 1852 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines