Magazine Science & vie

303 - espace-temps et veau en gelee

Publié le 16 février 2016 par Jeanjacques

Dans son blog, remarquable par sa clarté pédagogique, Olivier Hartmanshenn nous explique l'origine des ondes gravitationnelles :

http://olivier-4.blogs.nouvelobs.com/

Il ne s’agit pas d’ondes acoustiques  ,lesquelles  se propagent  par définition dans un milieu  purement matériel ( gaz,  solide ou liquide) …THIBAUT DAMOUR parle de l’espace –temps comme  d’un milieu élastique , semblable à « du veau en gelée » !Quand une variation locale d’énergie gravitationnelle  très importante  se produit trop brusquement quelque part,   le veau en gelée  se met  en «  tremblote » !!! Autrement  dit  , c’est l’espace-temps lui-même  tout entier ( et pas seulement les masses des galaxies des étoiles et des planètes ) qui entre en jeu et qui transmet cette explosion d’énergie qui s’en va ! (...)

(...)Et bien que tu m’aies déjà expliqué que l’Espace-temps   d’EINSTEIN  n’ était  qu’un modèle de sous –structure   à l’intérieur  d’ une structure géométrique d’ampleur infinie  , j’ai du mal à réaliser  qu’une force puisse se propager   dans un tel milieu aussi hétérogène que semble l’être  l’Univers !
-« Mais PIERRE  tu veux bien admettre  que la lumière ( les photons du spectre E.M ) s' y propagent pourtant eux aussi et sans  support «  masses »  , non ???   C’est  l’Espace –temps de notre Univers  qui en limite la vitesse   à la valeur c   ….tout comme ces brèves secousses d’ondes gravitationnelles  ( 0,2 seconde  de durée )  s’y sont propagées avec une vitesse limite  et en s’ amortissant peu à peu après un trajet d’environ 400 Mpc

COMMENTAIRES

Nous n'avons cessé de poser la question fondamentale qui détermine la base même de toute la physique à savoir:de quoi l'espace est-il plein ? Nous avons ici une réponse : du veau en gelée! Celui-ci, dont la tremblote manifeste son élasticité, nous rappelle l'image du « ballon de baudruche »- lui aussi élastique - par lequel on explique l'expansion de l'espace et l'écartement des galaxies en proportion de la distance.

Pourquoi recourir ainsi à des images alors même que la physique, science du réel, doit traiter d'objets physiques qui existent et qu'on définit par leurs propriétés ( substance, masse, forme, densité etc...) C'est que l'explication véritable est celle de l'espace-temps d'Einstein. Celui-Ci est essentiellement une mathématique qui mesure les phénomènes sans en rechercher les causes et plus exactement, il est sa propre cause. Ainsi, c'est l'espace-temps qui LIMITE la vitesse à C. La mesure du phénomène serait la cause de celui-ci puisque l'espace-temps ne peut se définir par aucune propriété physique mais seulement par ses EFFETS sur les objets.

C'est l'espace-temps qui se « courbe » pour justifier la déviation des photons en présence d'une masse gravitationnelle, c'est l'espace-temps qui se présente comme une sous-structure se « plaquant » dans l'espace de Newton, c'est l'espace-temps qui explique que les ondes et les photons puissent se propager sans support de masse etc...

Mais qu'est-ce que l'espace-temps ? Une très intelligente géométrie mais comme toute géométrie elle reste une FORME abstraite dont l'ambition est de recouvrir le phénomène mais ne peut en aucun cas se substituer à celui-ci. La carte n'est pas le territoire, la géométrie du cercle n'est pas le cercle réel bien qu'elle en autorise la mesure. Et, puisque l’espace-temps reste une mesure, il est impossible de le décrire physiquement, on est contraint de recourir à des images : celles du veau en gelée ou un ballon de baudruche.

Aussi, la question reste ouverte : quel est le support physique  ( définissable par des propriétés) de l'espace-temps ? Ce qui revient à demander : de quoi l'espace vide est-il plein ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeanjacques 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine