Magazine Politique

Turquie: 20 nouvelles violations de l'espace aérien grec en un jour

Publié le 16 février 2016 par Plusnet
Turquie: 20 nouvelles violations de l'espace aérien grec en un jour Mardi 15 février, six chasseurs turcs sont entrés illégalement dans l'espace aérien grec en mer Egée ayant, au total, violé la frontière plus de 20 fois.
Athens News Agency rapporte qu'au moins deux fois des avions grecs se sont vus obligés d'escorter les chasseurs turcs jusqu'à la frontière.
La Grèce craint qu'Ankara puisse profiter de la crise migratoire pour accroître sa présence en mer Egée étant donné que l'incident s'est produit à la veille de l'opération navale de surveillance du flux migratoire en mer Egée avec la participation de l'Otan. La récente rencontre des ministres de la Défense de l'alliance a débouché sur la décision d'envoyer dans la région un deuxième groupe naval sous le commandement de l'Allemagne.
Il convient de rappeler que la Turquie réagit de manière très dure à toute menace à son espace aérien, même si elles ne sont pas évidentes. Ainsi, en novembre dernier, un F-16 des forces aériennes turques avait abattu un bombardier russe Su-24 sous le prétexte que ce dernier aurait violé l'espace aérien de la Turquie dans la région de la frontière syrienne.  L'équipage du bombardier abattu s'est éjecté, mais le commandant de bord Oleg Pechkov a été fusillé depuis la terre. Le navigateur Konstantin Mourakhtine a été sauvé par les militaires russes. Au cours de l'opération lancée pour évacuer les pilotes de l'avion abattu,  les terroristes ont fait sauter l'hélicoptère Mi-8, causant la mort d'un fusilier-marin, Alexandre Posynitch. Cet incident a fortement aggravé les relations entre la Russie et la Turquie.
Le vice-président de la commission des Affaires étrangères du parlement russe Léonide Kalachnikov a récemment qualifié les militaires turcs de terroristes ayant déclaré qu'ils violaient constamment eux-mêmes l'espace aérien d'autres pays, notamment de la Grèce.   "Somme toute, ce sont des terroristes revêtus du pouvoir d'Etat. S'ils le font pratiquement chaque jour ou chaque semaine sur la frontière grecque, est-ce que cela signifie qu'il faut abattre les avions turcs?", a ajouté le député.    Source : SputnikNews  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Plusnet 12554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines