Magazine Conso

Street art : Introduction

Publié le 16 février 2016 par Tim @Blog_ce_mec

Désormais mouvement artistique reconnu, le street art continue pourtant d’interroger.
« Mais le street art, c’est quoi exactement ? »  me direz-vous, je vais donc tenter de combler vos interrogations par cette courte introduction, puis nous entrerons ensemble dans le vif du sujet au cours des semaines à venir.
Alors inspirez un grand coup, oubliez vos préjugés et suivez le guide !

1. Bienvenue dans la rue

L’essor du street art moderne remonte à bien plus loin que ce que l’on peut penser car, en effet, cette discipline date des années 1960 et a vu le jour grâce aux installations urbaines d’Allan Kaprow (1963).
« Installations ? » Ah, oui, contrairement à ce que beaucoup peuvent penser le street art ne se limite en rien au graffiti, loin de là !

De l’affichage au pochoir, de l’installation aux trompes l’œil réalisés à la craie sur un trottoir, en passant par la mosaïque ou encore le yarn-bombing (tricot), le street art a de quoi combler tous vos penchants artistiques et réveiller votre âme d’enfant, car il s’agit avant tout de s’amuser en créant, n’est-ce pas magnifique ?

2. Mais pourquoi tu fais ça ?

Qu’il soit graffeur en quête d’adrénaline, pochoiriste désirant faire passer un message percutant ou encore adepte de la pose d’affiches voulant dénoncer le dernier clip de Jul, chacun a ses propres motivations.
Mais un point commun rallie toutes les disciplines du street art, il en est même devenu le mot d’ordre : la visibilité.

En effet l’art urbain est un moyen de communication très efficace, puisque touchant un maximum de monde de par son accessibilité visuelle, mais aussi grâce aux interrogations qu’il suggère chez ses spectateurs :

« Mais comment a-t-il pu faire ça ici ? ».

Beaucoup de street artists cherchent une interaction avec leur publique, voulant provoquer une émotion, voir de l’admiration chez ce dernier.
C’est pour cela que dans nos rues, le plus souvent pendant que nous dormons, ont lieu de véritables escarmouches artistiques entre ces protagonistes de l’ombre.
Qui trouvera le meilleur spot (lieu où imposer son œuvre) ? ou le plus insolite ? qui fera la plus belle pièce ? qui… Bref, vous l’aurez compris, au-delà de cette quête esthétique se cache une quête de notoriété entre les différents initiés (par exemple dans le domaine du graffiti, où la notion de « territoire » est omniprésente).

3. Conclusion

Communiquer, partager, dénoncer, faire réagir, être vu, exprimer sa passion, tels sont les valeurs premières du street art.
Mais aujourd’hui cette discipline se démocratise et finit même par s’industrialiser.
Que ce soit dans la mode, exposé dans des musées, ou encore chez des particuliers, le street art est désormais considéré comme un art à part entière et trouve petit à petit sa place dans notre société.

Alors pourquoi pas vous trouver un spot (légal de préférence ;)) et vous adonner aux joies de la création ?!

yarn bombing
yarnbomb banc

Sur ces magnifiques exemples de yarn bombing (réalisations de tricotages) je vous dis à bientôt ! Que la force soit avec vous.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tim 1231 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine