Magazine Journal intime

Mais vous avez pas l'air bien handicapée vous madame !

Par Galatai @Galatee
Mais vous avez pas l'air bien handicapée vous madame ! Nous sommes courant 2015. Il est 10h50.
J'ai rendez-vous à 11h chez mon médecin traitant.
Depuis quelques années maintenant, je dispose du macaron GIC.
Je l'utilise lorsque je dois beaucoup marcher. C'est le cas chez mon médecin traitant.
Son cabinet est dans une résidence et il n'y a pas de places spécifiques pour se garer en dehors de la place GIC.
Comme très souvent, la place est prise par une personne valide. 
La plupart du temps, je me contente de monter les essuies-glaces et de pester contre l'incivilité des gens qui se fichent du handicap.
Depuis quelques temps, chaque fois que je vais chez ce médecin, c'est la même voiture sans macaron qui est garée sur cette place.Elle n'a donc pas les excuses habituelles:
  • Je n'ai pas vu que c'était une place réservée aux personnes handicapées
  • J'en ai pour 5 minutes
  • J'ai pas trouvé de place
  • Je vais chercher ma fille à l'école
  • J'envoie juste un colis
  • J'amène mon fils pour son train, vous pouvez bien attendre 5 minutes
  • Et j'en passe... 
J'ai plusieurs fois téléphoné à la mairie pour ce souci.
A l'époque, le stationnement n'était pas verbalisable car la place n'était pas aux normes. 
Ce jour là, je constate que le fameux panneau est enfin apposé et que la place est officiellement une place GIC.
Je me gare sur une place de résident car je suis fatiguée et j'ai mal au genou.
Je mets mon macaron au cas ou car j'ai déjà eu des mots avec un résident à ce propos.
Une personne sort de l'immeuble, vient me voir et me demande si j'habite l'immeuble.
Je lui réponds que non, que je viens consulter le médecin situé dans cette résidence. 
Elle me dit que je n'ai pas le droit de me garer sur les places de résident.
Je lui montre mon macaron et lui dit que si la personne n'était pas garé illégalement, je n'aurais pas besoin de me garer sur ces places. 
J'en profite pour lui demander si elle connait la personne qui se gare souvent sur cette place alors qu'elle n'en a pas le droit. Elle me dit non. 
Je lui dis donc que je vais téléphoner à la police municipale pour que la personne soit verbalisée.
Je suis en colère. Comment peut-on faire ça impunément alors que tout est bien balisé?
Cette personne me dit alors qu'elle connait peut-être le propriétaire du véhicule et se dirige spontanément vers le Rez-De-Chaussée et tape chez un voisin... Des chiens aboient.
La voisine sort, et la personne avec qui j'étais lui dit en parlant de moi et en pointant son doigt en ma direction:
"Elle" veut téléphoner à la police, vous êtes garé sur la place des handicapés.
La voisine dit qu'elle n'a pas les clés. 
Je ne suis pas dupe bien sûr mais j'ai quand même rendez-vous à 11h.
Je lui dis que je dois monter chez le médecin.  Elle me rétorque alors que de toute façon je n'ai pas le droit de me garer sur cette place vu que je ne suis pas résidente. 
Je lui réponds que j'ai le macaron, que j'en ai parfaitement le droit et je monte dans l’ascenseur.  
30 minutes après, ma consultation chez le médecin est terminée.
Je constate que la voiture garée sur le stationnement GIC n'est plus là.
Je m'apprête à retourner dans ma voiture.
La personne qui m'avait parlé tout à l'heure me croise et me dit que je n'ai quand même que ça à faire de venir ennuyer les gens pour une histoire de stationnement handicapé.
Je bouillonne. Je lui réponds que c'est question de respect des autres et du handicap.
J'ajoute que c'est facile de dire ça quand on est valide et qu'on ne rencontre pas de difficultés de mobilité dans la vie quotidienne. 
Je rentre dans ma voiture et je l'entends me dire:
Mais vous avez pas l'air bien handicapé vous madame ! 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Galatai 3222 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte