Magazine Culture

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 6. Episode 10.

Publié le 22 février 2016 par Delromainzika @cabreakingnews

The Walking Dead // Saison 6. Episode 10. The Next World.


J’ai découvert que pour certains, l’épisode précédent était l’un des meilleurs de la saison. Pour c’était le pire. « The Next World » fait cependant partie des meilleurs épisodes de la saison pour moi, en grande partie car il se concentre sur Daryl et Rick et que l’association de ces deux fait de vraies étincelles. C’était un peu normal que la série ait du mal avec l’épisode précédent, peut-être aussi car il fallait nous embarquer dans de nouvelles aventures sans nous donner l’impression de se répéter. Du coup, la nervosité l’emportait sur une vraie direction et je m’étais ennuyé. Cet épisode change énormément la direction. C’est un épisode qui parvient à faire des choix narratifs judicieux et à associer deux personnages emblématiques de la série pour créer une vraie homogénéité des histoires. Chaque choix fait dans cet épisode, ou presque tous, du plus grand au plus petit, est un pas dans la bonne direction. Le saut dans la temps par exemple est une bonne chose. C’est quelques semaines après l’épisode précédent, mais étrangement cela permet de donner une vraie stabilité aux moments proposés dans l’épisode. Par chance, ce saut dans le temps permet d’éviter tout un tas de choses comme la morosité du deuil. Cela aurait été pompeux et chiant de gérer ce genre d’émotions.

The Walking Dead n’est pas incapable de le faire, elle l’a déjà fait de façon intelligente par le passé, mais l’épisode précédent m’avait donné envie de décrocher légèrement de la saison. Du coup, voir la série revenir à quelque chose de différent ici, cela m’a plus fasciné. Daryl et Rick c’est une belle association. Les deux personnages vont bien ensemble et leur façon de gérer cette sorte de chasse ensemble est à la fois logique, honnête et surprenant. A l’écran, il n’y a aucun temps mort et l’on retrouve un peu de ce cinéma d’ambiance (proche du style de David Gordon Green avec Joe par exemple, ou encore de Joachim Trier avec Back Home). Il y a d’ailleurs quelque chose de relaxant et de rafraichissant avec cet épisode, qui va dans le style des réalisateurs et films que j’ai cité juste avant. Il y a du danger, mais pas trop pour ne pas nous donner une impression surréaliste. L’épisode cherche uniquement à nous montrer ces personnages tentent de vivre leur vie en dehors de la violence et des menaces régulières qu’ils vivent à chaque épisode. Tout le monde a la chance d’être attachant pour une fois, ce qui est un changement bienvenu. Finalement, The Walking Dead démontre qu’il y a quelque chose d’intéressant ici et j’ai hâte de voir la suite. Surtout que l’ambiance, la façon de donner aux personnages une direction pour la suite de la saison. Cela me plaît énormément.

Note : 9/10. En bref, du très bon The Walking Dead.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte