Magazine Côté Femmes

Manger moins de viande sans être végétarien, oui c’est possible!

Publié le 23 février 2016 par Lamallette @Lamallette1

Par Emy Dessureault

Végétarien, pesco-végétarien, ovo-lacto-végétarien,végétalien, veganien; les différentes formes de végétarisme sont nombreuses parfois bien mélangeante pour les plus carnivores de ce monde!

Certains bannissent les produits laitiers, d’autres le poisson, les crustacés, la viande,  les œufs ou encore la totalité de ces produits.

Les  dommages qu’entraîne une consommation provenant d’origine animale sont nombreux et trop souvent sous-estimés. Par contre, il est bien difficile de les supprimer  complètement de notre alimentation

63
puisqu’ils font partie intégrante de notre alimentation depuis l’enfance. Par contre, je considère  qu’il est tout de même facile de réduire sa consommation et, par le fait même, réduire son empreinte écologique, ralentir l’extinction d’espèces animales menacées, réduire la destruction des forêts, contribuer à diminuer  le réchauffement climatique et bien plus. Sans bannir toute consommation de viande, il est facile de faire des choix qui, aussi petits soient-ils, auront un impact.

Tout d’abord, il y a le lait qui, bien souvent, peut être remplacé par un lait végétal. C’est une habitude qui se transforme rapidement. Pour ma part, j’utilise le lait d’amandes depuis quelques années  un peu partout, son goût est même meilleur selon moi.

Une modification facile est aussi dans la préparation d’une sauce, le goût sera aussi bon, voir même meilleur sans viande! Parfois il ne peut que s’agir de modifier un soir de viande contre un soir de quinoa ou encore un repas issu du monde végétal. Vous aurez suffisamment de protéines! Bien souvent, les individus ont peur de manquer de protéines, mais elles sont présentes et suffisantes même dans un repas végétalien grâce aux combinaisons de céréales, glucides et autres vitamines et minéraux. Souvent, le mot protéine est directement associé au mot viande. Véritablement, on n’en ne retrouve pas uniquement dans les viandes, bien au contraire; une poignée d’épinards est riche en protéine. De plus, le corps absorbe en moyenne 30g de protéines par jour, ce n’est donc pas une inquiétude !

Pour ma part, j’ai décidé de cesser la viande rouge, le lait de vache et de modérer ma consommation de viande, il y a de cela deux ans. Cette contribution peut sembler anodine, mais elle permet tout de même d’éviter d’encourager l’industrie du bétail.

Beaucoup pensent que leurs efforts seront banals et ne changeront rien au final. C’est faux, si tout un chacun faisait de petits efforts, les résultats seraient bien loin d’être minables. En effet, près de 20% de la pollution planétaire provient de l’industrie de la viande et du bétail.  C’est l’ensemble de chacune des contributions humaines qui favorisent une planète plus verte et qui contribuent à faire diminuer cette statistique trop élevée!

Mais regardez-donc, les filles, qui vient nous voir... c'est quoi ce gros machin noir pointé sur nous ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lamallette 22602 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine