Magazine

La Carotte et la Baston

Publié le 21 avril 2008 par Cyrilboyer


Quand on n'a pas d'enfant, on croit que tout est simple, que les nuits sont faites pour dormir, les week-ends pour faire la grasse matinée et le mot "couches" évoque de vagues souvenirs du cours administration systèmes et réseaux. En tout cas si on a étudié l'informatique. Mais il paraît que les gens normaux aussi font des grasses matinées. Et puis, quand l'enfant paraît, comme dirait l'autre, on réalise que c'est pas aussi simple. D'ailleurs, même après 6 mois, on apprend toujours tout un tas de choses.

Les carottes, par exemple, vous croyez que ce sont des légumes inoffensifs, qui aiment les climats humides et tempérés, les sols profondément ameublis, frais et riches en matière organique. Faux. Les carottes sont fourbes. Fort de votre expérience personnelle avec ce légume, vous les épluchez, les découpez, les ébouillantez, les réduisez en purée. Vous les croyez mortes et bien mortes. Vous en donnez une cuillère à votre enfant, d'un geste assuré, heureux et fier de commencer à faire goûter à votre enfant les plaisirs de la bonne chère. Et, là, sans prévenir, la purée de carotte, animée d'une force insoupçonnée, ne se laisse pas faire : elle ressort de la bouche de votre bébé. Les cuillères se succèdent ; vous les ramassez sur le menton, le bavoir, le pull de bébé, le pantalon de bébé, le transat, le carrelage de la cuisine. La carotte s'échappe. Bébé tente de vous aider en essayant de les retenir avec ses mains, qu'il porte à sa bouche, mais qu'il doit ensuite secouer frénétiquement, agitées par la force invincible de la carotte. Rien à faire. C'est un carnage.

Par une curieux phénomène physique, vous vous retrouvez avec plus de purée de carottes répandue dans un rayon de 3 mètres autour du lieu du crime (y compris dans vos cheveux), qu'il n'y en avait dans la petite assiette. Résigné, vous effacez les traces de la tuerie et songez à votre femme qui fait le même exercice tous les jours de la semaine.

Paradoxe ultime, alors que rien n'a semblé être avalé par votre enfant, vous retrouvez la purée de carotte quasiment intacte, 4 heures plus tard, dans le petit paquet cadeau qui vous est régulièrement offert en récompense de vos efforts.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cyrilboyer 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte