Magazine Science & vie

Un si lourd Anniversaire !!(suite 6)

Publié le 19 mars 2016 par 000111aaa

Plus la fin de cet interrogatoire s’approche , plus mes propos vont vous paraitre « carrés » ,voire violents…Mais je vous le répète à nouveau ,il n y a rien de politique là-dessous….(Mr le président  du  Tribunal de la Modération   de l  OBS  , je le jure !!! )

!----------------------------------------------------------------------------------------

-« Vous nous avez souvent fait sentir OLIVIER  dans cet interview et dans vos articles   du trimestre   que vous étiez préoccupé par la santé financière d’EDF, d’Areva, et du CEA. Et vous avez  même parlè de « posture » de la  part de  la Ministre de l Ecologie , alors qu’on se serait plutôt attendu  à un tel qualificatif pour  E.M , Ministre de l'Économie  ou à la rigueur pour M.S , Ministre des Finances   et des comptes publics !

-«  Cette inquiétude  provient non seulement de l’état financier de ces 3 organismes   mais  du non sens absolu  de nos   Finances Publiques actuelles ..Emprunter  même à taux faible pour arriver à payer les frais du train de vie  de l’Etat pour les deux ou trois mois terminaux de chaque année  me semble ubuesque ou délirant….Ou trahit alors la pensée que l’an prochain  Dieu seul sait qui prendra le pouvoir politique en  France   et qu’ il n’aura qu’à se demer…r  avec ce bateau si chargé (et même troué ,) qu’ on lui aura laissé…… Mais mon pessimisme  écoute aussi  les augures économiques   qui prophétisent  des crises  européennes    à venir   ……Si je tente de me raisonner et  de répéter  a l’instar de  CATON L’ANCIEN   « Delenda est debitum ! » ( Détruisons  d’abord la  Dette !) toute l’ économie industrielle et énergétique  s’arrête ou mieux encore  ….. la Dette , toute l’Europe s’en fout et …. la dévaluation  recommence et  l’euro ( un de ces quatre) devient   une monnaie  en chute libre…. !

-« Puis je vous rassurer si les USA  , la CHINE ,le  JAPON   , la GB etc  commençaient à   se moquer  de  leur Dette et   émettaient du papier monnaie juste   pour continuer   à doper leur économie et maintenir une pseudo croissance ???

-« Je vous en prie : revenons   à  la question   de politique énergétique …Et j y vois  qu’il y a surtout un déficit de stratégie pour le moyen terme.  : on ne s’y projette qu’en serrant les fesses !...... Une prolongation de dix ans des réacteurs, ; c est ça  le « post-Fukushima »….. alors que («LE SOIR /L USINE NOUVELLE )la commission de régulation nucléaire américaine, qui est très influente dans le monde de la sécurité nucléaire, est en train de mettre en place un cadre pour étendre la durée de vie des centrales existantes à 80 ans ….JACQUES REPUSSART  explique dans son interview aux ECHOS   que : « Tout cela a été débattu, mais on n’en a pas tiré de scénario consensuel , et cela manque…….( Il rajoute) : « La pensée économique actuelle est chancelante. Le nucléaire fait partie des grandes infrastructures nationales et doit être traité comme tel. Or si on applique les taux d’actualisation du secteur privé, on ne construit­ pas de centrales nucléaires. Le nucléaire exige un modèle économique qui tienne compte du long terme. Sur le fond, je ne vois aucune raison de se priver de la ressource­ de l’atome, perçu comme un bienfait médical mais critiqué comme source d’énergie. ….. » A cela je m’empresse d’ajouter   qu’ il ne faut pas trop me chatouiller avec les rendements , les prix de revient ,  les impédimenta de raccordement aux réseaux ETC . des  énergies solaires et éoliennes  …..Je ne serai plus de ce monde quand dans 20 ans  on  en fera un bilan   technique , financier , écologique et sociétal  sincère. Et je n’oublie pas les métaux  rares   qu’ on aura contribué  à épuiser et tous  les bétons  dispersés  avec leur bilans CO2 …….

Arrêtons de voir les éoliennes d’ aujourd’hui  comme ces petites  mécaniques grinçantes  pompant  un filet d’eau  chétif chez les  fermiers pionniers  des grands espaces des   USA !  

Résultat de recherche d'images pour

    Voici un extrait de la  Danish wind indusry association : « La première crise pétrolière en 1973 contribua à réveiller l'intérêt pour l'énergie éolienne dans plusieurs pays. Tout comme leurs homologues allemands, suédois, anglais et américains, les compagnies d'électricité danoises avaient l'ambition de construire, dès le départ, des éoliennes puissantes - bien plus grandes que celles construites par les autres pionniers danois de l'époque.

En 1979 , les compagnies d'électricité ont donc construit deux grandes éoliennes d'une puissance unitaire de 630 kW, l'une contrôlée à calage variable de pale , l'autre régulée par décrochage aérodynamque. A divers égards, ces deux éoliennes - appelées les éoliennes de Nibe d'après l'endroit où elles furent installées - partagèrent le sort de leurs "collègues" encore plus grands à l'étranger : elles s'avérèrent très chères et le prix d'électricité élevé qui en résultait fut ensuite utilisé comme un argument contre l'énergie éolienne »

 A SUIVRE


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine