Magazine Football

Milan 1-1 Lazio: Mais à quoi joue Milan?

Publié le 21 mars 2016 par Passionacmilan

Milan 1-1 Lazio: Mais à quoi joue Milan?Ce dimanche soir Milan (6ème) recevait la Lazio (8ème) dans un duel de déceptions de la saison mais qui pouvait s’annoncer chaud sur le terrain malgré le classement actuel des deux équipes. Milan devait remporter ce match pour tenter de creuser l’écart avec Sassuolo (7ème, 45pts), mais aussi avec son adversaire du soir qui compte, encore aujourd’hui donc, 7 points de moins. Mais ce n’est pas tout. La Roma (3ème), la Fiorentina (4ème), et L’Inter (5ème), toutes trois devant Milan au classement ont connu un coup d’arrêt lors de cette 30ème journée de serie A en concédant chacun un nul. L’occasion n’était que plus belle pour Mihajlovic et ses hommes de recoller un peu sur le haut de tableau et prendre de l’avance sur ses poursuivants, il n’en a rien été.

Dès le début de la partie on a pu sentir des rossoneri timides, sur leurs gardes et pas du tout en confiance comme on pouvait le voir depuis le mois de janvier dernier. Le Milan commence le match sur un rythme moyen et sur l’une des premières occasions de la partie, la Lazio, par l’intermédiaire de Parolo complètement esseulé au coeur de la défense, vient reprendre un ballon de la tête sur un corner tiré par Biglia (9ème). 1-0 pour les hommes de Pioli.

Les milanais, un temps piqués au vif avec cette ouverture du score, d’une équipe qui plus est en plein doute, vont remettre les compteurs à égalité grâce à un Carlos Bacca en feu servi judicieusement par Luiz Adriano dans la surface de réparation (15ème), 1-1.

À ce moment on se dit qu’on est partis pour vivre une grande soirée de serie A, c’était sans compter sur les vingt-deux acteurs qui n’ont, semble-t-il, pas eu l’envie nécessaire d’aller inscrire d’autres buts. La première mi-temps s’achève sur un rythme quelque peu moyen dans une rencontre hachée par le manque de qualité technique cruel des deux formations qui s’en remettent aux individualités et aux coups de pied arrêtés à l’image de Bonaventura qui viendra toucher la barre (37ème) sur un coup franc magnifiquement tiré.

La seconde période démarre un peu mieux pour les rossoneri qui en l’espace de 15 minutes ont réussi à garder le pied sur le ballon et se procurer quelques occasions dangereuses mais en vain. Peu après, ni l’entrée de Balotelli (74ème), ni le carton rouge reçu par Lulic (84ème) ne changera la physionomie du match. Même à 11 contre 10 durant les neuf dernières minutes les hommes de Mihajlovic n’ont réellement montré l’envie nécessaire pour accrocher une victoire en se contentant du nul concédé à San Siro. Le score ne bougera donc pas et se terminera sur un 1-1 décevant.

Exceptionnellement au vu du manque d’implication de la part de beaucoup de joueurs, les notes d’après match ne seront pas rédigées si ce n’est pour Donnarumma qui mérite bien un 7 ne serait-ce que pour sa parade décisive face à Felipe Anderson (67ème) qui évite que les biancocelesti repartent avec 3 points. Bonaventura aussi mériterait un 7 pour son envie, sa qualité technique et surtout ses occasions qui auraient mérité meilleur sort que les poteaux ou les gants de Marchetti (37ème, 68ème, 77ème). Luiz Adriano de par son retour à la compétition mérite lui un bon 6,5 pour avoir délivré une balle décisive à son compère d’attaque et pour le sacrifice dont il a fait preuve durant 74 minutes et sa sortie au profit de Balotelli. Bacca lui mérite aussi un 7 pour son but et son activité ainsi que son envie débordante qui ont fait qu’après plus d’un mois après sa dernière réalisation il a retrouvé le chemin des filets. A noter le léger mieux de Bertolacci qui s’est montré plus présent mais toujours à la peine dans ce milieu de terrain.

Il est clair que lors de cette fin de rencontre les joueurs entrés en cours de jeu n’ont à aucun moment montré qu’ils voulaient gagner ce match. L’attitude vue ce dimanche soir face à la Lazio prouve que beaucoup de joueurs rossoneri n’ont jamais eu leur place dans ce club et visiblement ils ne comptent plus y rester en offrant, à chaque fois que Mihajlovic fait appel à eux, des prestations indigestes et sans conviction aucune. Plus que la qualité de ces joueurs c’est clairement le manque d’envie et d’investissement de la part de quelques uns d’entre eux qui fait défaut lors de ces dernières journées, à l’image de Balotelli, bien qu’un peu mieux hier soir, ne montre que rarement une attitude digne d’un footballeur de son talent. Ou encore Menez, qui après avoir porté le Milan d’Inzaghi sur ses épaules tout au long de la saison passée n’est plus que l’ombre de lui-même. Il n’a certes pas été épargné par les blessures mais son manque d’implication criant encore ce week-end, suscite beaucoup d’interrogations quant à ce qu’il peut se passer en coulisses. La presse italienne le relaie depuis hier soir, le français aurait refusé de s’échauffer avant son entrée en jeu alors que le coach le lui avait demandé jugeant que celui ci n’avait qu’à le faire entrer en jeu plus tôt (84ème). C’est l’adjoint de Mihajlovic, Nenad Sakic qui est venu insister auprès de l’attaquant ce à quoi l’entraîneur serbe aurait répliqué: “s’il ne veut pas s’échauffer je vais m’occuper de lui”. Ambiance.

Le climat qui règne en ce moment à Milan n’est pas là non plus pour aider les rossoneri. Entre des rumeurs de plus en plus insistantes qui envoient Mihajlovic la saison prochaine sur le banc de la Lazio ou encore la possible arrivée d’Eusebio Di Francesco sur le banc milanais, la concentration requise pour ce genre de rencontres est difficile à obtenir de la part des joueurs. Ajoutez à cela des déclarations controversées de Berlusconi (présent d’ailleurs dimanche soir à San Siro mais reparti sans passer par le vestiaire) comme “nous verrons en fin de saison pour l’avenir de Mihajlovic” ou encore “je suis très déçu par le jeu mis en place cette année.” Vous obtenez ainsi un club qui entre doucement mais sûrement en crise en cette fin de saison cruciale et où chacun se doit de tout donner pour le club aussi bien joueurs que dirigeants. Mihajlovic lui-même a pour la première fois ouvert la porte à un départ suite à la prestation de ses hommes “Si c’est moi qui décide de partir? C’est possible mais j’ai encore un an de contrat.”

Autant d’éléments qui font que pour tenir cette sixième place qualificative pour Milan pour les tours préliminaires d’Europa League, il va falloir que les joueurs tiennent bon et se battent avec courage pour terminer la saison avec pour la première fois depuis trois ans une qualification à la clé pour une participation à une compétition européenne.

Les joueurs ont maintenant deux semaines pour s’aérer l’esprit avec l’arrivée de la trêve internationale dont douze rossoneri ont été appelés par leur sélection nationale en espérant qu’à leur retour ils soient plus forts et décidés à ramener Milan vers les sommets!

Le reprise du championnat s’effectuera le dimanche 3 avril à 15h (heure locale) pour Milan avec un déplacement à Bergame qui s’annonce, comme le reste de la saison, crucial.

Forza Milan!!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14513 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines