Magazine Environnement

L’arganeraie : Un patrimoine naturel à préserver

Publié le 21 mars 2016 par Massolia

L’arganeraie occupe 830 000 ha (21 M de pieds) a toujours représenté un axe primordial de l’activité économique de la Région Souss Massa Draa puisque 60% de sa population vit toujours en milieu rural. Il estimé que les produits du terroir et de l’agro-biodiversité génèrent un volume d’affaires annuel de 3,5 Mds Dhs.

L’arganeraie, première biosphère reconnue au Maroc par l’UNESCO, en 1998, est confrontée à plusieurs menaces :
– un risque réel de désertification exacerbé par le changement climatique et les sécheresses de plus en plus fréquentes
-la forte croissance urbaine qui affecte l’integrité des écosystèmes et de leurs services dans la région.
-les pratiques pastorales, l’exploitation incontrôlé des plantes aromatiques et le défrichement des terres exacerbé par les épisodes climatiques extrêmes;
-le risque de détérioration fatal des nappes souterraines;
-la surexploitation des ressources pour le bois de chauffe

L’introduction de démarches innovantes comme des schémas de paiements pour services écosystémiques peuvent aider à regénérer l’écosystème arganier.

C’est ce contexte qui explique la mise en place du Projet d’Economie Circulaire de Souss Massa Draa qui a pour but de contribuer à la préservation et à l’utilisation durable de la biodiversité dans la région de Souss Massa Draa. Ce projet est doté de 10,1 millions de dollars apportés par le Gouvernement marocain, le PNUD et le Fonds de l’Environnement Mondial


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Massolia 4721 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte