Magazine Poésie

Fragile démocratie

Par Montaigne0860

Notre démocratie est-elle à ce point fragile qu'une partie très minoritaire de notre population (8%), originaire d'une autre culture, la bouscule à ce point ? Oui elle l'est. Et pour d'étonnantes raisons. La démocratie ou la République, peu importe ici, exige de ses citoyens qu'ils soient adultes. Qu'ils affrontent leur destin d'êtres mortels. Car la fragilité de notre système est qu'il ne répond pas aux questions que nous posions enfants et que François Béranger chantait ainsi il y a bien longtemps : " A quoi ça sert de vivre et tout / A quoi ça sert en bref d'être né ". Ces questions trouvent une réponse automatique dans la religion. La démocratie, elle, nous arrange la collectivité, le fameux " vivre ensemble ", mais n'est pas là pour habiller le ciel d'une valeur transcendante ; elle dit respect, liberté égalité fraternité ; ce sont des valeurs mais pas des instances qui peuvent être explorées par une théologie quelconque. Quant au reste, semble-t-elle dire, écoutez, vous êtes assez grands pour vous trouver des raisons de vivre, débrouillez-vous. La mort est naturelle et ce n'est pas de mon ressort. Le sens de votre vie trouvez-le si vous pouvez ; moi démocratie je ne suis pas là pour ça, moi je suis là pour vous faciliter la vie avec les autres et donc par-là votre vie au mieux de votre liberté. (D'où la séparation de l'Eglise et de l'Etat, si originale dans notre étrange pays).
Habitués que nous sommes par la publicité, l'informatique et la télé à avoir des réponses à tout, nous oublions que nous sommes des êtres de questions. Pourtant nous avons des écoles qui nous apprennent à nous interroger (culture) et des parents qui à leur manière nos amènent vers l'âge adulte afin qu'ensuite nous puissions agir en toute liberté dans le questionnement. Voilà les principes. Voilà l'idée modeste et ambitieuse à la fois : le mammifère humain met 18 ans à devenir adulte et l'éducation démocratique consiste à maintenir ouvert le compas de l'existence et de la pensée afin que mes choix s'opèrent en toute lucidité, selon mon tempérament. La complexité est notre lot. La perplexité est notre destin. Il n'est aucune réponse aux prétendues grandes questions (qui sont, pour dire le vrai, des questions d'enfant) ; Haroun Tazieff disait avant de mourir en roulant les " r " avec une ferme volupté - lui qui avait exploré les abîmes - : " On est là pour rien ". Il faut l'admettre et tenter l'aventure du bonheur.
A contrario, la religion, elle, d'un coup de baguette magique, peuple le ciel. Elle s'appuie pour ce faire sur les grandes ombres qui peuplèrent notre enfance. Enfant j'étais désarmé, j'avais besoin d'aide et de grands bras me changeaient, me parlaient, m'assuraient de ma fragile petite personne. Les dieux sont dans la nurserie. C'est aux couches que l'enfant s'habille de foi. De cette période j'ai gardé l'illusion que je n'étais jamais seul, que j'étais un roi qu'on dorlotait, que le monde avait un sens affirmé par les deux voix. Or, il n'en a aucun. Et la tâche de l'adulte est de s'y faire, de garder sa dignité sans en rajouter. Il n'y a pas de dieux à voir ? Mais c'est notre chance. Nous allons librement et courageusement, sans béquilles divines, avancer vers la mort. La curiosité, l'enrichissement seront nos vraies valeurs. Nous aurons du bonheur aux plus belles choses du monde (art, pensées, questions, rencontres, amours) ; et pour bien être adultes nous oserons ne plus penser à la mort sur le modèle de Montaigne à la fin de sa vie : " ... que la mort me trouve plantant mes choux, mais nonchalant d'elle, et encore plus de mon jardin imparfait. " (III, 13). Nous agirons librement sans penser à notre finitude, car il n'y a rien à penser de ce côté-là.
Quant à croire, mon dieu... Jean Pouillon disait : " Croire c'est ne pas croire qu'on croit ". Car si l'on croyait qu'on croit (comme on croit qu'il va pleuvoir) ce ne serait pas une certitude. Croire est une contradiction dans les termes. Ne t'attarde pas à ces billevesées, c'est ton enfance, c'est ta geste naturelle, certes, mais tu es adulte désormais, tu es un être de conscience, avance, n'aie pas peur, ne redoute pas ce que l'on appelle le ciel vide car tu es déjà en train de considérer le ciel d'un point de vue théologique, tant est aisé le retour en arrière, et si tu veux du ciel vide prends le point de vue de l'astronome, au moins celui-ci te sera utile à la compréhension rationnelle du monde.
Notre démocratie s'appuie sur l'éducation qui devrait nous préparer à affronter notre destin d'êtres mortels. C'est le décor sur lequel nous pouvons déployer notre liberté. Elle exige ce courage que Kant évoque dans le célèbre : Was ist Aufklärung ?, là également que se déploient les notions de minorité et de majorité (ramenées ici à enfance/adulte). Cela dit, les athées ont tort de se moquer : la religion a son utilité ; elle console, elle berce, elle borde le lit des croyants, elle les dorlote. Pourquoi faudrait-il à tout prix ôter à nos contemporains égarés une once de douce régression ? L'illusion a ses vertus.
Nos législateurs dans leur sagesse ont séparé nettement le religieux du politique. Ce qui fait retour, en ces temps de grave discorde, c'est l'enfance de l'esprit. Il est vrai que la publicité, l'entertainment généralisé, le tout tout de suite de la consommation n'aident pas à penser. Or, il faut méditer. La dictature dispense de penser, c'est son attrait, son maléfice. La dictature dit : c'est simple, donne-toi à moi. La démocratie dit : c'est compliqué, ne te donne qu'à toi-même. La démocratie est effort pour dominer ce " rien n'est jamais acquis " qu'est notre existence quotidienne. Les enfants gâtés exigent une réponse et nous disons : tes mains sont vides, remplis-les de ta richesse et n'attend pas d'un improbable transcendant une aide quelconque. La leçon est rude. C'est ouvert. C'est l'existence à construire. Cela porte un joli nom : Démocratie, et c'est aussi fragile que notre vie exposée au temps et à la finitude.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Max | Le Tigre

    Tigre

    Étant enfant j’avais un Panthéon rempli de héros qui me nourrissaient : Médard Chouart des Groseilliers, Étienne Brûlé, Charles Nungesser, Daniel Boone,... Lire la suite

    Le 17 août 2018 par   Aragon
  • [Rumeur] Tom Cruise aurait refusé un rôle clé dans Green Lantern Corps

    [Rumeur] Cruise aurait refusé rôle dans Green Lantern Corps

    Il y a quelques mois, le site people Crazy Days and Nights évoquait la possible apparition de Tom Cruise dans le long-métrage super-héroïque Green Lantern Corps... Lire la suite

    Le 17 août 2018 par   Linfotoutcourt
    CULTURE
  • Abricots à l’alsacienne

    Abricots l’alsacienne

    Fiche technique : Abricots à l'alsacienne Pour : 6 personnesTemps de préparation : 10 min Temps de cuisson : 30 min Ingrédients beaux abricots bien mûrs : 750... Lire la suite

    Le 17 août 2018 par   Hubjo
    CUISINE, RECETTES
  • 7 Lettres » Olivia Harvard

    Lettres Olivia Harvard

    Editeur : Hachette Romans Livre : ICI Mon meilleur ami, Colton Crest, est mort. C’est moi qui ai trouvé son corps… ainsi qu’un bout de papier, niché dans la... Lire la suite

    Le 17 août 2018 par   Brigittealouqua
  • Jason Bourne : une série Treadstone officiellement commandée

    Jason Bourne série Treadstone officiellement commandée

    USA Network a annoncé avoir commandé une série dérivée de la franchise Jason Bourne, intitulée Treadstone, et s’inscrivant dans l’univers du programme... Lire la suite

    Le 17 août 2018 par   Linfotoutcourt
    CULTURE
  • Mug cake chocolat au thermomix

    , un délicieux dessert au chocolat pour vous. facile à préparer chez vous, voila la recette de ces mugs chocolat au thermomix. INGRÉDIENTS : 125 g de chocolat a... Lire la suite

    Le 17 août 2018 par   Nicole Michelin
    CUISINE, RECETTES
  • [Trailer] Sharknado 6 : c’est enfin terminé !

    [Trailer] Sharknado c’est enfin terminé

    17 Août 2018 Gilles Rolland CRITIQUES 0 commentaire Partager la publication "[Trailer] Sharknado 6 : c’est enfin terminé !" FacebookTwitter Finn, le héros de... Lire la suite

    Le 17 août 2018 par   Onrembobine
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Montaigne0860 297 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines