Magazine Design et Architecture

Pascal hausermann

Publié le 25 mars 2016 par Aelezig

z15

Pascal Häusermann, né le 19 novembre 1936 à Bienne (Suisse) et mort le 1er novembre 2011 à Madras (Inde), est un architecte suisse utopiste spécialisé dans les maisons bulles et l'architecture organique. L'essentiel de ses créations ont été édifiées en région Rhône-Alpes en France. Précurseur de la Blob architecture.

Élève à l’École d’architecture de l’université de Genève, il poursuit ses études à Londres, dans l'ingénierie jusqu'en 1962. En 1959, à 21 ans, il construit pour son père sa première maison en voile de béton sans coffrage, à Grilly (Ain). La rupture avec l’architecture fonctionnaliste où triomphent la ligne droite et les formes géométriques apparaît déjà dans cette première œuvre, et ne cessera de s'affirmer dans toutes ses réalisations.

Il réalise sa première commande en 1960 à Pougny (Ain) et développe la technique du voile de béton.

En 1966, il adhère au Groupe International d’Architecture Prospective.

Il commence la construction de sa propre maison, une maison bulle, en 1968 à Minzier (Haute Savoie) avec son épouse Claude Costy.

z16

Il fonde en 1971 l’association Habitat Évolutif, à Douvaine (Haute-Savoie), avec Caude Costy, Jean-Louis Chanéac et Antti Lovag. Le maire de cette commune, Jacques Miguet, esthète passionné d’architecture, leur propose un terrain libre de toute contrainte administrative, afin qu’ils puissent expérimenter leurs théories urbaines. Le chantier commence en 1972 pour s’interrompre brutalement en 1977, à la suite d'un changement de municipalité. Il subsiste de cette aventure exceptionnelle un ensemble urbain unique dans l’œuvre d'Häusermann (labellisé le 10 mars 2003 au titre de Patrimoine du XXe siècle).

Entre 1971 et 1973, intéressé par la maison toute en plastique et préfabriquée, il développe les Domobiles. Qui combinent et juxtaposent des coques en mousse de polyuréthane recouvertes de polyester armé, l'habitation pouvant évoluer au gré de l'usager par ajout de nouvelles coques. Malgré son attractivité économique, les réalisations se heurteront aux refus de permis de construire.

Libertaire et humaniste, Pascal Häusermann accorde de plus en plus d'intérêt à l'autoconstruction, du fait que cette pratique place l'humain au centre du projet architectural, bien au-delà des formes.

Les règlements d’urbanisme français empêchent dès les années 70 l’aboutissement de ses projets, notamment sur Douvaine, mais aussi pour les Domobiles. Il cesse de faire des projets en France.

Il se consacre à la restauration de l’Immeuble Clarté de Le Corbusier à Genève. Cet immeuble a failli être rasé pour des raisons spéculatives. Avec l'architecte Bruno Camoletti, ils acquièrent l'immeuble en 1975 pour le restaurer, ils entretiennent également les immeubles à proximité pour la préservation du site dans son entièreté.

z17

Museumotel L'Utopie - Raon-l'Etape (Vosges)

En 1981, il revient en France avec un important projet de complexe hôtelier au château des Avenières en Haute Savoie. Sans succès sur cette opération immobilière controversée, Il restaure le château et y ouvre un restaurant puis un autre à Genève.

En 1990, il quitte l'Europe pour Madras en Inde afin de poursuivre sa recherche. 

Il meurt le 1er novembre 2011 à Madras.

D'après Wikipédia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte