Magazine Médias

FAITS DIVERS > Projet d'attentat à Paris : qui est Reda Kriket ?

Publié le 25 mars 2016 par Fab @fabrice_gil
Un homme a été arrêté à Boulogne-Billancourt hier soir. Arrestation qui a débouché notamment sur une vaste opération policière qui a eu lieu cette nuit à Argenteuil (Val d'Oise).

FAITS DIVERS alt= Projet d'attentat à Paris : qui est Reda Kriket ?" /> Projet d'attentat à Paris : qui est Reda Kriket ?" border="0" title="FAITS DIVERS > Projet d'attentat à Paris : qui est Reda Kriket ?" />

L'avis de recherche de Reda Kriket


Lors d'une conférence de presse hier soir, Bernard Cazeneuve a précisé qu'un homme "de nationalité française", avait été arrêté "sur commission rogatoire d'un juge antiterroriste". Il est suspecté d'avoir préparé "un projet d'attentat en France", un projet qui était à un stade "avancé" selon le ministre de l’Intérieur. "Il évoluait au sein d'une réseau terroriste qui projetait de frapper notre pays. Cette arrestation est le fruit d'une enquête minutieuse". Lors de son arrestation, il a affirmé aux policiers être en possession d'explosifs et d'armes, ce qui explique les précautions prises lors de la perquisition à Argenteuil. Du matériel qui aurait été découvert par les hommes de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).L’homme avait déjà été condamné pour sa participation à une filière syrienne en juillet 2015. Selon nos confrères d’iTélé, qui diffuse désormais son portrait, Reda Kriket, 34 ans, est un proche d'Abdelhamid Abaaoud et de Chakib Akrouh, l'un des membres du commando des terrasses qui a semé la terreur dans Paris le 13 novembre dernier. Tous les trois ont été condamnés en juillet 2015 à Bruxelles pour leur implication dans cette filière de recrutement, en Belgique, de candidats au jihad en Syrie.Recherché par la policeSelon France Info, Reda Kriket, interpellé hier, faisait l'objet d'une fiche de recherche diffusée à tous les services de police depuis janvier 2016. Selon cette fiche, il était jugé extrêmement dangereux et susceptible de se déplacer avec une arme. Il serait parti faire le djihad en Syrie durant presque un an, avant de revenir en Europe fin 2015. Né en 1982 à Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, l’homme avait été condamné en France en 2005 pour violences aggravées. Il faisait aussi l'objet d'un mandat d'arrêt international depuis mars 2014. Si Bernard Cazeneuve a affirmé que cette opération n'avait pas de lien avec les attentats de Paris et de Bruxelles, six suspects ont bel et bien été arrêtés hier soir en Belgique au cours d'une opération antiterroriste. Trois d’entre eux ont été interpellés en plein centre de Bruxelles, à côté du Palais de justice. Deux autres dans la capitale belge, et une personne dans la commune bruxelloise périphérique de Jette, selon le porte-parole du parquet fédéral belge. FG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines