Magazine High tech

Snapchat ferait l’acquisition de Bitstrips

Publié le 25 mars 2016 par _nicolas @BranchezVous
Snapchat ferait l’acquisition de Bitstrips

La populaire application de messagerie éphémère Snapchat aurait conclu une entente pour faire l’acquisition de l’entreprise torontoise Bitstrips.

C’est en effet ce que rapporte aujourd’hui le magazine Fortune. Alors que la nouvelle n’a toujours pas été annoncée par l’une ou l’autre des parties, le montant de la transaction serait évalué aux alentours de 100 millions de dollars US.

Une évolution des filtres géolocalisés de Snapchat vers une expérience plus personnalisée à la Bitstrips pourrait être une avenue envisagée.

Fondée en 2007, Bitstrips proposait à l’origine aux utilisateurs de réseaux sociaux de se mettre en vedette dans leur propre bande dessinée. L’application éponyme invite d’abord l’utilisateur à concevoir son propre avatar, en choisissant une série d’options similaires à ce que propose Nintendo avec les Mii depuis le lancement de la Wii en 2006, afin de l’introduire dans divers contextes prédéterminés.

À la fin de 2013, alors que son application était au sommet de sa popularité, l’entreprise a amassé 3 millions de dollars CA dans le cadre de sa première ronde de financement. La startup a toutefois réorienté ses activités autour d’une nouvelle application en 2014, Bitmoji, qui reprend le principe de Bitstrips en l’appliquant à des emoji (qui ressemblent davantage à des autocollants Facebook) mettant en vedette l’utilisateur.

De par cette expérience, il ne serait pas étonnant de voir Snapchat intégrer cette formule à son application principale. Comme le souligne TechCrunch, une évolution des filtres géolocalisés de Snapchat vers une expérience plus personnalisée à la Bitstrips pourrait être une avenue envisagée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine