Magazine Cinéma

[Critique] Batman v Superman – L’Aube de la Justice

Par Wolvy128 @Wolvy128

2-étoiles

Affiche fr batman v superman
Après le très bon Man of Steel, il y a 3 ans, le réalisateur Zack Snyder poursuit son exploration du personnage de Superman avec Batman v Superman – L’Aube de la Justice. Comme son nom l’indique, cette suite va mettre en lumière l’affrontement épique entre Superman (Henry Cavill) et Batman (Ben Affleck), deux figures emblématiques de l’univers DC Comics. Craignant que Superman n’abuse de sa toute-puissance, le Chevalier noir décide de l’affronter : le monde a-t-il davantage besoin d’un super-héros aux pouvoirs sans limite ou d’un justicier à la force redoutable mais d’origine humaine ?

Littéralement conquis par le volet précédent, c’est peu de dire que j’attendais cette nouvelle réalisation avec impatience. Malheureusement, si le film se laisse suivre sans déplaisir, le résultat est tout de même franchement décevant. Hormis l’investissement appréciable des acteurs et l’introduction mémorable de Wonder Woman (meilleur moment du film), le long-métrage passe en effet complètement à côté de son sujet. A commencer par l’affrontement entre Superman et Batman qui se révèle particulièrement stérile. Si celui-ci parvient à faire illusion sur le plan physique, l’aspect psychologique est, quant à lui, d’une faiblesse inouïe. Non seulement les raisons qui amènent à ce duel sont à peine effleurées mais la résolution du conflit, si on peut parler de résolution bien sûr, est également d’une bêtise folle. Alors que leurs désaccords fondamentaux subsistent toujours (on ignore encore précisément lesquels d’ailleurs), ils décident effectivement, à la surprise générale, de collaborer pour régler son compte à Lex Luthor. Un Lex Luthor qui, comme Bruce Wayne, souffre d’ailleurs d’un manque cruel de profondeur. Ses motivations sont douteuses et son traitement beaucoup trop en surface. Un reproche que l’on pourrait facilement étendre à l’ensemble du film tant celui-ci semble ne jamais développer ses thématiques.

Photo batman v superman
Côté narration, le constat n’est pas plus réjouissant étant donné que le long-métrage passe constamment d’un élément à un autre sans jamais conférer d’unité à l’ensemble. A trop vouloir insérer d’intrigues et de personnages, les sujets se retrouvent totalement survolés. Sans parler des ficelles qui sont tellement grossières et nombreuses que la crédibilité du récit en pâtit inévitablement. Une crédibilité qui n’est pas davantage renforcée par les dialogues, globalement assez mal écrits. Finalement, seule la dimension technique semble au niveau puisque le blockbuster nous gratifie quand même de quelques superbes plans. Portée par une photographie soignée, l’image s’avère effectivement léchée et attractive malgré, il est vrai, une surenchère d’effets spéciaux qui risque bien de contrarier les spectateurs qui ont généralement du mal avec les CGI. Enfin, les acteurs ne sont pas fondamentalement mauvais mais ne bénéficient pas de personnages suffisamment profonds que pour offrir un jeu nuancé. L’illustration parfaite étant certainement Ben Affleck, condamné à arborer la même expression durant tout le film. Quoi qu’il en soit, je reste impressionné par le charisme d’Henry Cavill dans la peau de Clark Kent/Superman et j’ai beaucoup apprécié l’introduction de Gal Gadot en Wonder Woman.

En conclusion, malgré son potentiel indiscutable, Batman v Superman – L’Aube de la Justice se révèle donc particulièrement décevant. Pas aidé par un scénario foutraque et dépourvu de toute intelligence, le film divertit mais ne convainc jamais. Finalement, seule l’arrivée « badass » de Wonder Woman restera dans les mémoires !



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines