Magazine Culture

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 15.

Publié le 25 mars 2016 par Delromainzika @cabreakingnews

Scandal // Saison 5. Episode 15. Pencils Down.


La course pour la Présidence est plus que jamais au centre de Scandal. Ce nouvel épisode n’est pas brillant mais il a au moins le mérite de nous présenter une palette de candidats intéressants.

Edison - « I think it’s time for the first black president »
Olivia - « I think it’s time for the first woman president »

Quand Olivia et Edison ont cette discussion, j’ai trouvé l’idée même de cet épisode intéressante. Cela changeait de tous les intrigues ridicules que l’on a pu suivre par moment et c’est pile poil tout ce que je pouvais attendre de Scandal. Accessoirement, nous avons donc un candidat ersatz de Trump, deux femmes (Mellie et Susan), le gouverneur Vargas et maintenant Edison, l’ex d’Olivia. Il y a pas mal de candidats et pas mal de personnages qui pourraient prendre la place de Président. Je me demande cependant quel serait le choix le plus judicieux ? Je me demande si Scandal ne va pas attendre que les élections aient eu lieu afin d’élire le candidat le plus proche de la réalité. Je ne serais cependant pas surpris que Shonda Rhimes et son esprit féministe (ce qui est une bonne chose) élisent Mellie. C’est la Hilary Clinton de Scandal.

Mais Scandal est infectée d’intrigues ridicules comme celle de Rosen et Susan, accessoirement avec la maîtresse de Rosen. Tout cela n’a pas forcément de sens ni même d’intérêt. La série tente de créer des enjeux autour de cette aventure sauf que c’est tout sauf passionnant. Je dirais même que c’est terriblement ennuyeux. Mais pourquoi donner autant de temps à des choses aussi pompeuses quand à côté Scandal a largement de quoi faire pour nous surprendre. Par ailleurs, Olivia est trimbalée dans pas mal d’intrigues tout au long de cet épisode presque pour le meilleur. On retrouve peu à peu le personnage et ce qu’elle est sensée incarner dans cette série. Elle s’est laissée prendre dans la tourmente ces derniers temps, se retrouvant effacée derrière des personnages comme Abby. Du coup, le fait qu’elle se reprenne en main n’est pas plus mal. Mais je pense toujours que Scandal a besoin de se séparer de Fitz définitivement. Eliminer ce Président de la vie de la série pourrait être une occasion de modifier la structure même de Scandal et ainsi lui donner une toute nouvelle notion des perspectives.

Tout comme Cyrus d’ailleurs. La série tente de justifier encore la présence de ce personnage en le collant dans le staff de campagne d’un homme qui a déjà un manager de campagne. Du coup, je trouve que Scandal a encore des efforts à faire afin de s’éloigner d’intrigues complètement ratées et développer des choses un poil plus intéressantes. J’aimerais bien que Scandal prenne le temps de faire des choses différentes, qu’elle se concentre sur la course pour la Maison Blanche autrement mais pour le moment, elle reste un peu trop au second plan à mon goût. Elle s’est égarée et elle doit se reprendre.

Note : 5/10. En bref, premier épisode de Scandal depuis un bout de temps qui ne me donne pas l’impression que la série a perdu foi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte