Magazine Côté Femmes

Croisière aux Antilles sur le Costa Favolosa – Episode 1 : la vie à bord du bateau

Par Creachriss

Voici donc le premier des trois épisodes du récit de notre croisière aux Antilles sur le Costa Favolosa : la vie à bord du bateau.

La vie à bord du bateau est une des composantes intrinsèques d’une croisière. Faire une croisière, ce n’est pas que visiter des endroits généralement fort agréables lors des escales, mais c’est aussi passer la majeure partie de son temps sur une véritable ville flottante que constitue un tel bateau.

Quelques chiffres

290m de long, 44m de large, une capacité d’accueil de 3800 passagers (seulement 2000 et quelques lors de notre croisière) et 1150 membres d’équipage, 5 restaurants, 13 bars, 1 spa, 13 ponts, 4 piscines …

La cabine

Nous aurions aimé choisir une cabine avec balcon, mais comme il n’y en avait plus, nous avons dû nous contenter d’une cabine avec hublot ou plutôt avec grande baie vitrée car la taille du hublot était fort conséquente.
La cabine était très confortable : grand lit, canapé, coin bureau, table basse, nombreux rangements, TV, salle d’eau avec douche, lavabo double et WC … bref un niveau d’hôtel 4*. A l’aspect confort, il faut ajouter un service et un entretien impeccables : chambre refaite deux fois par jour, responsable de chambre attentif.

Cota Favolosa : les cabines

Les repas

Ce n’est pas vraiment le point fort de la croisière mais je suis plutôt difficile dans ce domaine.
Le petit déjeuner se prend soit dans le restaurant auquel vous êtes affectés (voir plus bas), soit au buffet situé sur le pont 9 et présente tout l’éventail de viennoiseries, fruit et plats salés.
Le déjeuner se prend au buffet situé sur le pont 9 et si mon compagnon Fred y trouvait son bonheur (Costa est une compagnie italienne donc pâtes à tous les repas), ce n’était pas toujours mon cas. Autre point négatif : la foule qui s’y presse fait qu’il vaut mieux s’adapter pour choisir le bon créneau horaire. En revanche le point positif (valable également pour le petit déjeuner) est qu’une fois muni de votre plateau, vous pouvez aller vous installer où bon vous semble y compris sur un pont tranquille.
Pour le dîner, vous êtes affectés dès votre arrivée à un des deux grands restaurants et à un des deux services (18h45 ou 21h45) : peut-être est-il possible de changer mais nous n’avons pas testé.
Vous êtes également affectés d’office à une table de 10 probablement constituée par nationalité-âge. Là aussi il est peut-être possible de négocier un changement de table (par exemple pour une table à deux surtout si vous êtes en croisière romantique) mais nous n’avons pas non plus tenté de le faire. Coup de chance nous sommes tombés avec des gens sympathiques, mais il reste que le dîner de groupe dans cet immense restaurant n’est pas ce que je préfère en croisière. En revanche, la qualité des repas était convenable (ce n’est pas non plus de la gastronomie) et le service efficace, rapide et attentionné : bref, impeccable comme partout sur le bateau.
Reste une dernière solution : les deux ou trois restaurants payants et sur réservation qui se disent gastronomiques (dont un spécialisé dans la langouste) mais nous n’avons pas essayé.

Cota Favolosa : le restaurant du dîner

La navigation

C’est vraiment ce que je préfère en croisière : regarder les vagues, observer les oiseaux qui nous suivent, voir défiler les îles au loin puis en voir une grossir au fur et à mesure que l’on s’en rapproche, se régaler d’un coucher/lever de soleil sur la mer, assister aux manœuvres d’accostage, d’amarrage, et de départ qui durent une bonne heure à chaque fois…
Un vrai plaisir.
Au fait : question que vous vous posez sûrement : est-ce que ça bouge ? Pas tous les jours mais il y a eu des jours où ça bougeait vraiment et où vous aviez du mal à marcher droit (surtout avec les chaussures à talons que j’avais sorties pour dîner ce jour-là et avec lesquelles je n’ai pas tenu plus de 10mn), sans parler des verres et tasses qu’il fallait tenir fermement, surtout au niveau des ponts supérieurs. D’ailleurs en ces moments, la blague des membres du personnel que vous croisez est « Vous êtes sûre que vous allez bien Madame ? Parce que vous marchez de travers … ». En revanche, il ne semble pas que ce mouvement engendre le mal de mer et j’en ai pour preuve que Fred qui devient malade rien qu’à regarder un voilier se portait très bien.

Cota Favolosa : la navigation

Les activités

La première activité se déroule le soir de votre arrivée sur le bateau : elle est obligatoire et c’est l’exercice d’évacuation.
A part cela, on trouve les activités classiques telles que : spa (payant), casino ou shopping dans les boutiques (ces deux derniers ne fonctionnant que lorsque l’on se trouve à plus de 10 miles des côtes), salle de sport et cours de gym collectifs (jamais testés) et même un simulateur de Formule 1.
A cela s’ajoutent les activités nocturnes telles discothèque (jamais testée), spectacles divers et variés dans le gigantesque théâtre de 2000 places situé sur 3 niveaux, animations dansantes et/ou musicales (il y en a pour tous les goûts).
Il y a également 4 piscines dont 1 réservée aux enfants, la piscine centrale couverte avec son écran géant, sa musique à fond et ses animations (toujours soigneusement évitée) et deux autres piscines, l’une à l’avant (interdite aux enfants et avec coin fumeur) et l’autre à l’arrière.
Et pour finir une petite dizaine de jacuzzi épars. Pour un peu j’allais oublier la quinzaine de bars situés à tous niveaux. Certains, extérieurs, sont situés près des piscines et sont très fréquentés en journée mais tranquilles le soir (sauf le bar du pont 12 toujours tranquille car il est tellement caché que peu de gens le découvrent), alors qu’à l’inverse les bars intérieurs sont très calmes en journée et très peuplés le soir d’autant plus qu’ils concentrent la majeure partie des animations de soirée (bingo, danses de salon, orchestres karaokés …etc).
Enfin dernière activité : s’installer dans un transat choisi dans un endroit calme avec un bon bouquin tout en regardant la mer …

Cota Favolosa : vues de l'intérieur du bateau

Les formalités

Minimales ce qui n’est pas pour me déplaire. Au départ (Orly Corsair pour nous) vous enregistrez vos bagages munis des étiquettes envoyées par Costa et vous les récupérez directement sur le bateau, dans votre cabine. En arrivant sur le bateau, vous présentez vos documents Costa, vous êtes photographiés, et arrivés dans votre cabine vous trouvez le sésame de la croisière : la carte Costa. C’est elle qui vous permet d’accéder à la cabine, d’entrer et sortir du bateau (lecture via appareil qui affiche votre photo vous identifiant ainsi à coup sûr) et qui vous permet d’accéder à tous les bars sans payer pour peu que vous ayez eu la bonne idée de prendre le forfait boissons : à vous les expresso, cappuccino (autrement meilleurs que le jus de chaussette du buffet), cafés glacés, verres de vin à table et/ou apéros, le tout sans s’interroger sur le montant final de la note.

Chaque soir vous trouvez dans votre cabine le journal de bord qui contient toutes les informations du lendemain : heures d’accostage et d’embarquement, météo, parcours de navigation, heures d’ouverture /fermeture des restos  casino et boutiques, programme des activités sportives et musicales, heures et lieux de rendez-vous pour ceux qui ont réservé des excursions : bref tout ce qu’il faut savoir.
En fin de séjour, votre facture – visualisable à tout moment via la chaîne interactive de la TV- est déposée dans votre cabine : si vous n’avez aucun désaccord, la carte de crédit dont vous avez déposé l’empreinte (via une borne interactive) est automatiquement débitée sans que vous ayez à vous déplacer à un quelconque comptoir. Enfin il vous reste à préparer vos bagages la nuit précédant votre départ, à les sortir dans le couloir avec les étiquettes que vous aurez trouvées sur votre lit et vous les retrouvez directement à Orly.

Cota Favolosa : vues de l'intérieur du bateau

A venir :

  • Episode 2 : Les escales : Pointe à Pitre – St Martin – La Romana (République Dominicaine) – Isla Catalina (République Dominicaine) – St Kitts – Antigua – Fort de France – Pointe à Pitre
  • Episode 3 : Le bilan : J’aime ? J’aime pas ? Tout ce qu’il faut savoir avant de partir pour une croisière Costa
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Creachriss 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte