Magazine Insolite

Oculus ne rime pas avec russe

Publié le 27 mars 2016 par Didier Vincent

Mis à part le côté buzz viral cucul de cette vidéo d'un Russe qu'on met sur une montagne russe (sic) virtuelle, on peut quand même rétroactivement se rendre compte de l'effet qu'ont eu les premières images de cinéma sur un public vierge de toute représentation. On n'imagine pas l'effroi qu'à pu causer ce train entrant dans la gare de La Ciotat. C'est le syndrome du miroir : au départ, on y voit sans doute un autre avant d'y déceler un deuxième je, un peu facétieux, un Dorian Gray auquel, prenant une distance conceptuelle, on finit par d'identifier. Même chose avec l'Oculus. Le premier degré occasionne un vertige incontrôlable. le plaisir ne vient qu'avec un schème d'identification ayant déconnecté l'image du réel.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine