Magazine Société

Une femme dans la guerre

Publié le 28 mars 2016 par Arsobispo

La photo est mondialement connue. Elle représente Lee Miller prenant un bain dans la baignoire d’Adolphe Hitler dans sa résidence personnelle de Munich, en 1945. La photo est due à son ami, David E. Scherman, qui a très soigneusement mis en scène l'image d'Hitler.

Lee miller prenant un bain dans la baignoire d'Hitler
Ce qui est remarquable est cette souillure de boue sur le tapis de bain laissée par les brodequins de Miller. Cette boue provient du camp de concentration de Dachau que Miller venait de découvrir plus tôt ce jour-là. Le bain est comme une tentative désespéré d’effacer l’horreur qu’elle venait de photographier. Cette boue est celle dont Hitler porte à jamais la responsabilité. Miller accompagna l’envoi de ses photos prises à Dachau de ce commentaire : «Je vous en supplie de croire que tout cela est vrai."

Si vous allez à Londres prochainement et avant la fin avril (dernier jour le 24), ne ratez pas l’exposition photographique « Lee Miller: War A Woman » à l'Imperial War Museums.

livre
Le thème est, comme le suggère le titre de l’expo, d’illustrer les conséquences sociales du conflit, et plus particulièrement l'impact de la guerre sur les femmes à travers l'Europe. Si vous ne pouvez en être, sachez que Thames & Hudson publie à cette occasion un catalogue enrichi de l’exposition. Cette étude approfondie a été assemblée par Hillary Roberts, conservatrice au Musée impérial de la guerre du Royaume-Uni. Les 176 reproductions présentées sont divisées en chapitres chronologiques : "Femmes avant la seconde guerre mondiale »,« Femmes britanniques en temps de guerre 1939-1944 "," Femmes européennes en temps de guerre 1944-1945 » et « les femmes et les séquelles de la guerre », avec des appareils critiques de Roberts et du fils de Miller, Antony Penrose qui replacent  les photographies de Miller, dont de nombreux inédits, dans le contexte du rôle des femmes dans le paysage de la guerre.

Anna Leska pilote polonais de spitfire à White Waltham, Berkshire, Angleterre 1942.

Anna Leska pilote polonais de spitfire à White Waltham, Berkshire, Angleterre 1942.

Deux jeunes allemandes au milieu des ruines de Cologne 1945.

Deux jeunes allemandes au milieu des ruines de Cologne 1945.

Christiane Poignet, étudiant en droit, Paris, France, 1944.

Christiane Poignet, étudiant en droit, Paris, France, 1944.

Femmes officiers ATS se changeant à Camberley, Surrey 1944

Femmes officiers ATS se changeant à Camberley, Surrey 1944

la chanteuse d'opéra, Irmgard Seefried, au cœur des ruines de l'Opéra de Vienne, Autriche 1945

la chanteuse d'opéra, Irmgard Seefried, au cœur des ruines de l'Opéra de Vienne, Autriche 1945

L'épuisement d'une infirmière sortant de l'hôpital de campagne de la 44e armée, Normandie, France 1944

L'épuisement d'une infirmière sortant de l'hôpital de campagne de la 44e armée, Normandie, France 1944

Des enfants sans abri à Budapest, Hongrie 1946

Des enfants sans abri à Budapest, Hongrie 1946

Les femmes portant des masques de proptection, Downshire Hill, Hampstead, Londres 1941.

Les femmes portant des masques de proptection, Downshire Hill, Hampstead, Londres 1941.

Une mère fatiguée et son fils attendent une évacuation Luxembourg 1945.

Une mère fatiguée et son fils attendent une évacuation Luxembourg 1945.

Violée à l’âge de sept ans, étudiante à l'École des beaux-arts de Paris à 18, repérée par Conde Nast l’année suivante qui la sauve de l’impact d’un véhicule, elle pose comme mannequin pour le magazine Vogue. Muse de Man Ray alors qu’elle n’a que 20 ans, le photographe l’initie à son art. Peu de temps après, elle joue le rôle de la statue dans le film « Le Sang d'un poète » de  Jean Cocteau en 1930. Peinte par Picasso dans sa trentaine, elle abandonne finalement son activité de modèle pour devenir photographe. En 1934, elle épouse Eloui Aziz Bey, un homme d'affaires égyptien, et l’accompagne au Caire. Le mariage ne dure pas longtemps mais il donne l’occasion pour Lee Miller de prendre certaines de ses photos les plus surréalistes et personnelles quoiqu’influencées par Man Ray. Lors de la seconde guerre mondiale, elle devient une photoreporter de guerre. Elle devient l'une des quatre femmes officiellement accréditées par l'armée américaine en tant que correspondante. Toutefois, elle sera encore et toujours photographiée par ses désormais collègues, tant sa personnalité comme sa beauté attiraient les regards des hommes qu’elle côtoyait. Admirons la, en tant que femme, libre, généreuse et passionnée, pas seulement pour son physique mais surtout pour son talent à témoigner de cette charge physique et émotionnelle, que les femmes ont dû endurer pendant la guerre et aussi à quel point la guerre elle-même a été en mesure d'effacer, malheureusement temporairement, les différences entre les sexes.

Combattante FFI Paris, France, 1944.

Combattante FFI Paris, France, 1944.

Jene femme française accusée de complicité avec les Allemands, Rennes, France 1944

Jene femme française accusée de complicité avec les Allemands, Rennes, France 1944

Pour ceux qui ne connaissent que peu cette photographe, voir l’hommage que lui a rendu Dantébéa à travers une iconographie très riche retraçant sa carrière depuis ses plus jeunes années jusqu’à son dernier reportage publié en 1953 dans Vogue. Et si vous ne pouvez pas vous rendre à Londres, n’hésitez pas à consulter le très riche et très beau site que son fils, Anthony Penrose lui a consacré.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Arsobispo 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine