Magazine Environnement

Abattoirs : Le Foll condamne "avec la plus grande fermeté" les actes de maltraitance animale

Publié le 29 mars 2016 par Bioaddict @bioaddict
Suite à la diffusion sur Internet d'une vidéo tournée par l'association L214 en caméra cachée dans un abattoir situé dans les Pyrénées-Atlantiques, et qui montre des images extrêmement choquantes de maltraitances sur les animaux, le ministre de l'Agriculture a réagi avec fermeté.

Après les vidéos choc tournées dans les abattoirs d'Alès et du Vigan dans le Gard, l'association de protection des animaux L214 a diffusé sur Internet ce 29 mars une vidéo choc dénonçant les pratiques abominables et scandaleuses de mises  à mort d'agneaux et de veaux dans l'abattoir de Mauléon-Licharre dans les Pyrénées-Atlantiques. La vidéo a immédiatemment "fait le buzz" sur les réseaux sociaux, entraînant l'indignation et la colère de milliers d'internautes, et a été reprise par tous les médias en quelques heures.

Le ministre de l'Agriculture n'a pas eu d'autre choix que de réagir immédiatement. Rappelant que "la protection animale est une priorité d'action pour son ministère", il a ainsi demandé la suspension immédiate de l'activité de l'abattoir et a réaffirmé "son indignation face à des pratiques intolérables".

Malgré le renforcement des contrôles dans le domaine de la protection animale dans les abattoirs, il s'agit de la troisième vidéo de L214 révélant de tels actes de cruauté envers les animaux. En novembre 2015, Stéphane Le Foll avait donné instruction aux Préfets de s'assurer de la prévention de tout acte de maltraitance lors de l'abattage et rappelé la responsabilité des opérateurs en matière de sécurité sanitaire et de protection animale. Mais ces nouvelles images de L214 montre que rien n'a vraiment changé...

Le ministre a ainsi tapé du poing sur la table en demandant immédiatement aux Préfets de faire réaliser, dans un délai d'un mois, des inspections spécifiques sur la protection animale dans l'ensemble des abattoirs de boucherie du territoire national. Le communiqué du ministère de l'Agriculture précise que "Stéphane Le Foll demande, en cas de défaut avéré constaté à l'occasion de ces inspections, la suspension sans délai de l'agrément de ces établissements ainsi que l'établissement d'un procès verbal."

"Les résultats de ces inspections spécifiques seront transmis à la commission d'enquête parlementaire annoncée le 22 mars dernier. Sur la base de ces inspections, le Ministre prendra les mesures qui s'imposent pour renforcer la responsabilité des opérateurs, en particulier sur la surveillance des postes d'abattage" précise le ministère.

Mathilde Emery


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1720960 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte