Magazine Conso

Murder

Publié le 28 mars 2016 par Tim @Blog_ce_mec

De son nom complet How to Get Away with Murder, la nouvelle série américaine de Peter Nowalk est un vrai bijou.

A la différence du dégoulinant Grey's anatomy (dont Nowalk fut le scénariste et producteur durant 5 ans) et du très lisse (co-producteur et scénariste depuis 2013), Murder joue tout sur la violence, qu'elle soit physique ou psychologique. En effet, la noirceur des personnages et des intrigues réjouis les nombreux fans américains depuis son début en 2014. La série cartonne depuis 2 saisons, et vu les derniers épisodes de cette saison, croyez-moi, ce n'est pas terminé !

La France a plus de mal à adhérer (pour changer lorsqu'il y a un truc cool...). Diffusée sur W9 depuis le 6 mars dernier, les audiences vont mal. Mais QUAND comprendront-ils qu'il faut diffuser les séries en VO ? Et je vous vois venir : " Encore une saloperie de bilingue qui insulte ses potes qui regardent des séries en français ! ". Et bien rassurez-vous, j'ai été le plus grand désespoir de chacun de mes profs d'anglais. Seulement, même si " lire les sous-titres, c'est relou ", le fait est que les dialogues en VO ont bien plus de gueule ! Les insultes ont plus de gueule, les embrouilles ont plus de gueule, et miracle, vous avez presque l'impression d'apprendre un peu d'anglais.

Mais revenons à nos moutons.

Je vous pose le décor de cette merveille de série : L'impitoyable avocate Annalise Keating sélectionne 5 de ses étudiants lors de l'un de ses cours de droit pénal. Appuyée de cette équipe, Annalise fait tout ce qui lui est possible pour gagner la liberté des criminels qu'elle défend. On la découvre passionnée, brillante, sexy, et tout aussi dangereuse que ces clients. Il en est rapidement de même pour ses étudiants sélectionnés qui se retrouvent impliqués dans un meurtre. L'histoire et la mise en scène sont tellement bien réalisées que l'on arrive sans aucun problème à se mettre dans la peau de l'un des étudiants perdu et terrifié face à ce qui a été commis, aux côté de l'imprévisible et froide Annalise.

Murder

La construction des épisodes de Murder y est aussi pour beaucoup dans la coolitude de cette série. Les 15 épisodes de chaque saison sont construits comme une sorte de puzzle qui dévoile au fur et à mesure l'affaire conductrice de la saison grâce à de nombreux rebondissements. D'autres cas sont bien-sûr élucidés durant la saison, chaque étudiant pouvant ainsi être mis à l'honneur et dévoiler sa personnalité, et bien souvent ses travers.

Vous l'aurez compris, le scénario de Murder est aussi riche que méticuleux, et mieux vaut ne pas rater un seul épisode au risque d'être perdu ! Mais vous rateriez quelque chose à ne pas vous y mettre !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tim 1231 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine